Crypto Brunch – 14 Avril 2019

 

Bonjour et bienvenue dans ce nouveau format Cryptoast, le Crypto Brunch. Je vous partage chaque dimanche un condensé de l’actualité crypto de la semaine.

C’est parti ! 😃


Le ban Chinois, un problème ?

 

 

Cette semaine vous avez peut-être entendu que la Chine voulait bannir le minage de crypto-monnaie. Le pays rejoindrait alors le Bangladesh, la Bolivie, l’Équateur, le Kirghizistan et le Népal.
Un potentiel problème de taille quand on sait qu’environ un million de machines tournent dans ce pays. En faute la pollution qu’entraîne ce secteur d’activité et la consommation énergétique importante dont il est responsable.
Deux points pour le moins étranges en sachant que le minage Chinois est surtout localisé dans la région du Sichuan (en plein milieu du pays) où l’on trouve un surplus d’énergie hydro-électrique, moins cher que l’énergie fossile. 🤔

Il y a en réalité peu de raisons de s’alarmer. La volonté de ban émane d’une commission qui conseille le pays dans son développement. Elle n’a que peu de pouvoir en soi et n’impacte simplement que le minage (le trading étant déjà banni). Le tout en usant de l’argument de la pollution qui est plutôt faux concernant la Chine, capitale du crypto-mining.

Dans le cas d’un ban du minage les entreprises Chinoises ont la possibilité de délocaliser leurs opérations dans les pays où l’électricité est la moins chère. En outre, même si ces entreprises disparaissaient, l’impact serait minime. Le hashrate baisserait quelques temps (ce qui impacte la sécurité du réseau) mais la correction de la difficulté de minage qui a lieu environ tout les 12 jours rendrait alors le minage plus rentable et de nouveaux acteurs s’ajouteraient au réseau. Un faux soucis en somme qui se règle naturellement par l’offre et la demande.

En parlant de ban, celui sur le trading ne semble pas empêcher les plus téméraires d’utiliser un VPN puis de faire des achats en trading OTC.
En effet l’intérêt des acheteurs semble s’être manifesté car un premium de 4% (différence de prix à la hausse d’une plateforme à une autre, nécessaire à l’arbitrage) s’est développé sur les marchés. Il est toujours de 3.1% 5 jours plus tard.

Durant tout 2017 la peur d’un ban du trading Chinois a été agité et peut être considéré comme le principal FUD de l’année. Le ban effectif depuis Septembre 2017 correspond en effet à une période où le BTC a perdu 40% de sa valeur.

La demande Chinoise a été un indicateur clé en 2016/2017 qui aujourd’hui montre bien le retour du sentiment bullish, même dans un pays où le commerce de cryptos est prohibé et où le minage peut le devenir. 🐮


BitFinex ouvre ses portes à tout les portefeuilles

 

 

Depuis le 12 Janvier 2018 BitFinex a bloqué l’ouverture de comptes aux clients possédant moins de 10 000$ de capital. Cette limite a été appliquée à la base pour réduire l’afflux de nouveaux utilisateurs (ce qui à l’époque de la bulle avait paralysé de nombreux exchanges) et pour conserver une clientèle plutôt élitiste.
La baisse de volume commençant à mettre en danger la liquidité des marchés, BitFinex décide d’ouvrir l’exchange à tous.

Rappelons qu’il s’agit d’un des rares exchanges considéré comme ayant du volume réel selon l’étude très pertinente de BitWise. Il se trouve à la deuxième position ex-æquo avec Coinbase, BitStamp et Kraken.
BitFinex est souvent considéré comme l’exchange de référence pour la fixation du prix du Bitcoin. Vous y trouverez du margin-trading, des dépôts et retraits en FIAT et de nombreuses paires de cryptos.
Je vous conseille d’aller y faire un tour, voici notre tutoriel pour y accéder.

Plus d’informations dans notre article dédié : Bitfinex supprime le minimum de 10000$ pour ouvrir un compte


Il pleut des brevets

 

 

Les blockchains privées sont un marché d’avenir et certains l’ont bien compris, on sait que Faketoshi, Craig Wright, a déposé des centaines de brevets mais il n’est pas le seul.

Ci dessous vous pouvez voir le nombre de dépôts par an en explosion depuis 2015. L’origine géographique de ceux-ci avec notamment la Chine et les États-unis en tête. Pour finir les entreprises à l’origine de ces demandes.

 

source

 

1 brevet sur 10 concernerait les cryptos, problématique pour une technologie qui vante les mérites de l’open source, mais pas insurmontable.

Ces dépôts concernent tout les secteurs que peut impacter la blockchain, que ce soit les véhicules autonomes, la validation de contenu, la gestion d’identité, l’interopérabilité, la liste est très longue …

Sans pour autant être un vrai frein au développement des cryptos, cela peut les restreindre dans leurs champs d’exploration. C’est un peu inquiétant quand on sait que Satoshi Nakamoto lui-même a probablement été limité dans son choix de signature sur Bitcoin à cause de brevets. 😬


Coinbase propose une carte de débit

 

 

Principale porte d’entrée du marché, Coinbase essaye aujourd’hui de répondre à un besoin universel : utiliser ses cryptos. C’est pourquoi ils proposent désormais à leurs clients d’obtenir une carte de débit.

Pour l’heure adressée à ses clients britanniques, la carte permet de dépenser ses cryptos aussi simplement que n’importe quelle carte bancaire. Il est même possible de retirer du cash à un distributeur automatique.
Les frais sont cependant un peu gênants, de l’ordre de 2.5% si vous ne convertissez pas en FIAT au préalable. A l’étranger ils grossissent de 3%.

La carte devrait débarquer en Europe dans les mois qui viennent.

Plus d’informations dans notre article dédiéCoinbase a lancé une carte de débit Visa pour les résidents britanniques.


Des cryptos dans votre assurance-vie

 

drapeau france

 

Avec l’adoption de la loi Pacte ce jeudi, il devient possible pour les assureurs d’inclure des crypto-actifs dans les assurances-vie !

L’article 21 de la loi change le code des assurances en leur autorisant l’ajout de fonds spécialisés (FPS) dans les assurances-vie à unité de compte. L’article 26² autorise les FPS et FPCI à détenir des cryptos comme actif ! 😀

“Désormais tout “bien” faisant l’objet d’une “inscription dans un dispositif d’enregistrement électronique partagé”, autrement dit une blockchain, pourront composer l’actif d’un FPS”

Une formidable nouvelle pour les Français, ce sera un peu notre ETF à nous. 😀


Craig Wright s’en prend à Hodlonaut

 

 

Lancée en Janvier par Hodlonaut, la Lightning Torch est arrivée à destination vendredi soir. Son contenu a été offert à Bitcoin Venezuela, une organisation humanitaire. On peut dire que la mission a été un total succès !

Craig Wright (CSW), n’en loupe évidemment pas une pour faire croire qu’il est Satoshi. Il a donc posé un prime de 5000$ pour obtenir l’identité de Hodlonaut et lui faire un procès pour diffamation.

A l’origine de tout ceci, un simple tweet déclarant CSW comme étant un triste et pathétique arnaqueur. Depuis la parution de la prime sur sa tête Hodlonaut a supprimé son tweeter afin d’éviter d’être retrouvé.

En soutien envers Hodlonaut de nombreuses personnalités de la crypto-sphère on alors changé leur photo de profil et accusé CSW d’être un menteur.
Le mouvement de soutien a été suivi par beaucoup de monde ce qui rend d’autant plus difficile l’identification du vrai Hodlonaut si il est parmi eux.

CZ, le CEO de Binance, n’a d’ailleurs pas hésité à prendre parti.

“Craig Wright n’est pas Satoshi. Encore une seule connerie et on déliste [BSV] !”

“Le problème pour la plupart des gens c’est de faire face aux frais judiciaires. Ils peuvent s’élever à des millions de dollars. Heureusement on [Binance] peut l’encaisser.”

Un fond de soutien a même été créé pour financer ses potentiels frais judiciaires, vous le trouverez ici.

S’attaquer à l’un d’entre nous c’est s’attaquer à tous #WeAreAllHodlonaut


Facebook cherche un milliard de dollars

 

Facebook Lance sa Crypto-monnaie

 

Le projet de stable-coin (crypto adossée à une valeur externe) de Facebook est en cours de fabrication, récemment une source du New York Times a annoncé vouloir récolter jusqu’à un milliard de dollars.

Ces fonds seraient utilisés comme collatéral a l’émission du coin. La société a plusieurs dizaines de milliards disponibles mais un appel à l’investissement pourrait donner un aspect décentralisé au projet.

La crypto de Facebook est pour l’instant principalement développée pour permettre le transfert d’argent via WhatsApp. Il est prévu qu’elle soit également disponible sur les plateformes d‘exchange que l’on connaît tous, avant la fin du semestre.

Plus d’informations dans notre article dédiéFacebook veut lever 1 milliard de dollars pour lancer sa crypto-monnaie.


Petit bonus, le rap de Vitalik

Bon brunch !


Ryo

Rédacteur sur Cryptoast depuis début 2018, Ryo aime partager ses découvertes sur les cryptos et participer à la démocratisation du Bitcoin et de la Blockchain.

tradingview-astast twitter-prgrmmer1


Poster un Commentaire

avatar