Cet article est écrit en partenariat avec Covalent (en savoir plus)

Covalent (CQT) – Une API commune pour toutes les blockchains

Fondée en 2017, la startup canadienne Covalent fournit une interface de programmation (API) unifiée pour apporter une entière transparence et une parfaite visibilité des actifs sur une multitude de blockchains : Ethereum, Binance Smart Chain, Polkadot, Avalanche, Polygon (ex-Matic Network), Elrond, Moonbeam, NEAR ou encore Fantom.

Simplement, Covalent dispose d'une API unique qui lui permet d'extraire des données de transaction détaillées et agrégées à partir de plusieurs blockchains, sans utiliser le moindre code. Ainsi, en utilisant l'API unifiée de Covalent, les développeurs peuvent créer des applications inédites ou renforcer les applications existantes sans avoir à configurer ou à maintenir l'infrastructure.

L'API de Covalent offre donc aux développeurs d'applications décentralisées (dApps), de portefeuilles numériques, d'explorateurs de blockchains et pléthore d'autres projets toutes les données dont ils ont besoin pour créer les meilleurs outils.

Mais qu'apporte véritablement Covalent et qu'est-ce qui rend ce projet si unique face à ses concurrents ?

Disponibilité des données

Selon Covalent, la solution qu'elle développe est la seule à ce jour à indexer des blockchains dans leur intégralité, c'est-à-dire tous les contrats, toutes les adresses de portefeuilles et toutes les transactions. Cela représente des milliards de lignes de données et des téraoctets de données.

La startup précise que les autres projets de ce secteur ne fournissent qu'un modeste sous-ensemble des données disponibles ou ne commencent à rassembler des données qu'une fois la requête ou le filtre approprié mis en place, rendant le processus de collecte plus lent.

Composabilité

La composabilité est un élément essentiel des applications de la finance décentralisée et permet aux développeurs de construire rapidement et facilement des modules financiers en s'appuyant sur des blocs de construction de type « Lego » provenant d'une multitude de projets.

En d'autres termes, la composabilité est un principe de conception d'infrastructures qui traite des interrelations des composants. Un système fortement composable comporte des éléments qui peuvent être sélectionnés et assemblés selon diverses combinaisons pour répondre aux besoins spécifiques des utilisateurs.

Covalent mise sur cette capacité pour que les développeurs puissent aisément construire des applications évolutives.

Support multi-blockchain

Autre particularité cruciale au bon fonctionnement d'une application décentralisée, le support multi-blockchain. Aujourd'hui, de très nombreuses applications font le choix de l'interopérabilité. À cet effet, plusieurs blockchains cohabitent sur une seule et même application, pour ouvrir un éventail de nouvelles possibilités.

L'API de Covalent indexe déjà et a des clients pour plus de 10 blockchains différentes et beaucoup d'autres viendrons grossir les rangs du projet au fil des mois.

Solution sans code

Covalent offre à ses utilisateurs une solution « no-code ». Cela signifie qu'il n'y a pas de requêtes SQL complexes, pas de développement et de maintenance de sous-graphes, et pas de nécessité d'engager des développeurs hautement qualifiés (c'est-à-dire coûteux) pour simplement récupérer les données d'une blockchain.

La solution développée par Covalent se veut accessible au plus grand nombre. Bien que quelques connaissances techniques soient évidemment nécessaires, la promesse du « no-code » est que chacun puisse développer l'application qu'il souhaite.

Le financement de Covalent et ses clients

Le projet Covalent reçoit un important soutien financier de plusieurs fonds d'investissement et d'entreprises notables de l'industrie des cryptomonnaies. Par l'intermédiaire de deux levées de fonds, Covalent a levé 5,1 millions de dollars au total, auprès de Hashed Ventures, Coinbase Ventures, Binance Labs, CoinGecko ou encore Alameda Research.

En parallèle de ces investisseurs, la startup compte d'ores et déjà plus de 100 clients de l'industrie des cryptomonnaies parmi lesquels figurent ConsenSys, 0x, Balancer, CoinGecko, IPwe, Loopring, Polkastarter, Reef Finance et Zerion.

Quel est le rôle du token CQT ?

Le token natif du réseau Covalent est le Covalent Query Token, ou CQT. Ce token joue de nombreux rôles dans l'écosystème système de Covalent.

Sa première mission est liée à la gouvernance de Covalent, puisque les détenteurs de CQT obtiennent un droit de vote sur les propositions de changement des paramètres du protocole, tels que les nouvelles sources de données, les géolocalisations spécifiques et les exigences de modélisation des données.

Le CQT peut aussi être utilisé dans un processus de staking qui récompense les validateurs pour avoir répondu aux requêtes des utilisateurs de l'API. Ainsi, les détenteurs de tokens CQT sont éligibles à un taux d'intérêt annuel variable de 3 à 20% en fonction du montant total de tokens verrouillé sur le réseau.

Le token CQT joue donc le rôle de monnaie qui alimente les interactions entre les utilisateurs du réseau Covalent. Chaque fois qu'une requête est satisfaite, le validateur qui fournit les données sera rémunéré en tokens CQT. En parallèle, ceux qui effectuent des demandes de données (en tant que clients) n'interagiront jamais avec l'économie CQT.

Logo CQT

Logo du token CQT

Conclusion

À mesure que l'adoption de la blockchain s'accélère, le besoin d'une solution qui offre de manière fiable des données sur de multiples blockchains devient de plus en plus important. La vision de Covalent est claire. Chaque entreprise de la Fintech aura dans un futur proche besoin d'accéder à de telles données, pour créer de nouveaux services en lien avec les cryptomonnaies.

Avec l'API de Covalent, les développeurs ont la possibilité de créer des applications multi-chaîne et de faciliter l'adoption de leurs produits, en élargissant le spectre des utilisateurs potentiels.

Pour le moment, la structure de Covalent n'est pas encore décentralisée, mais l'équipe prévoit une telle implémentation de manière graduelle. À terme, la gouvernance et l'infrastructure de Covalent seront entre les mains des opérateurs de nœuds ainsi qu'aux détenteurs de tokens CQT.

Réseaux sociaux & liens utiles

Twitter Discord Telegram Reddit LinkedIn Site internet White Paper

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ceci est un article sponsorisé et rémunéré. Cryptoast a fait des recherches préalables sur les produits ou services présentés sur cette page mais ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Chris

C'est dommage d'avoir écris l'article si tard, la vente des quelques tokens CQT commencera le 29 avril à minuit UTC pour la première option d'achat (il y en a 3), seulement il fallait s'enregistrer avant le 24 avril pour y participer. Il y a eu une affluence telle qu'ils ont été obligés de réduire de moitié le montant max qu'on pouvait investir. Il y aura une seconde fournée, moins fournie mais probablement que ceux qui sont dans la file d'attente auront priorité. Donc c'est râpé !