Partager cet article :

 

En l'espace de quelques jours seulement, le prix du Bitcoin SV (BSV) a presque quadruplé et battu tous les précédents records le concernant. Le BSV a atteint un nouvel ATH à près de 460 dollars après une montée en flèche de son prix de 190% en moins de 30 heures. Quelles sont les raisons de cette soudaine et remarquable hausse ?

 

Remise en contexte

Le Bitcoin Satoshi Vision, plus communément appelé Bitcoin SV, est issu d'un hard fork du Bitcoin Cash (BCH) lui-même issu d'un hark fork de Bitcoin (BTC).

Le Bitcoin SV a été créé par nChain, dont le responsable scientifique est Craig Steven Wright, le célèbre entrepreneur australien qui prétend depuis 2015 être Satoshi Nakamoto sans jamais en avoir apporté la preuve.

Il y a encore quelques années, Craig Wright travaillait en collaboration avec Dave Kleiman, un développeur américain. Ensemble, ils ont miné un grand nombre de bitcoins lorsque cela était encore accessible à tous avec peu de moyens techniques. Au fil des mois d'exploitation, les deux acolytes se sont retrouvés en possession d'une quantité astronomique de bitcoins : 1,1 million.

Cette réserve massive est connue sous le nom de « Tulip Trust » en référence à la première bulle spéculative de l'histoire qui entraîna l'augmentation démesurée puis l'effondrement des cours du bulbe de tulipe aux Pays-Bas au 17e siècle.

Malheureusement, Dave Kleiman décède en 2013, et la loi américaine stipule alors que la moitié des actifs de l'entreprise fondée par les deux hommes doit aller à la succession de Dave Kleiman, soit 550 000 bitcoins.

Cependant, comme cela n'est jamais arrivé, le frère de Dave Kleiman a intenté des poursuites contre Wright pour obtenir la part de la succession qui lui revient de droit.

Bitcoin SV Charts

          L'impressionnante explosion du cours du Bitcoin SV - Source : TradingView

 

Alors à quoi est due cette hausse ?

À la suite de nombreux rebondissements judiciaires, Craig Wright doit donc remettre à la famille de Kleiman les 550 000 bitcoins qui leurs appartiennent en raison des droits de succession.

Après tout un processus pour que les autorités identifient où Wright stockait ses crypto-actifs, l'entrepreneur a finalement été reconnu coupable d'outrage au tribunal pour avoir omis de fournir la liste de ses bitcoins acquis avant le 31 décembre 2013. Ensuite, Craig Wright a reçu une ordonnance du tribunal le 10 janvier 2020 lui demandant de fourni les clés du Tulip Trust au plus tard le 3 février 2020.

Contrairement à son habitude de toujours repousser les échéances, le créateur autoproclamé du Bitcoin (BTC) a déclaré hier aux tribunaux avoir reçu les clés pour accéder à la fortune de 9,5 milliards de dollars en équivalent Bitcoin.

Le document, daté du 14 janvier, indique :

Le Dr. Craig Wright informe la Cour qu'une tierce partie a fourni les informations nécessaires et la clé pour déverrouiller le fichier chiffré, et le Dr. Wright a produit une liste de ses avoirs en bitcoins, comme l'a ordonné le juge, aux plaignants aujourd'hui.

Ce document a été publié en référence à la déclaration de Craig Wright selon laquelle il est possédait des centaines de milliers de bitcoins minés tout au début de la blockchain et à une autre déclaration selon laquelle il lui manquait une clé pour débloquer ces fonds.

Ces informations ont été interprétées par une partie de la communauté comme une preuve supplémentaire que Craig Wright est bel et bien Satoshi Nakamoto. En guise de réaction, le prix du Bitcoin Satoshi Vision a donc rapidement progressé en emportant avec lui des traders qui ont simplement souhaité profiter de cette hausse.

 

Un pump orchestré de toutes pièces ?

La preuve que Craig Wright a bien reçu les documents qui pourraient le hisser au rang de créateur du Bitcoin semble en effet avoir été confirmée par le fidèle collaborateur de Craig Wright, l'entrepreneur Calvin Ayre.

Ce dernier a récemment intensifié ses efforts de promotion du Bitcoin SV en laissant entrevoir que de grandes choses allaient se produire sur le réseau dans un futur proche. Il est probable que cela ait également suscité l'enthousiasme des investisseurs du Bitcoin SV, ce qui a entraîné la hausse des prix :

Traduction : Il y a une tonne de bonnes nouvelles à venir pour la plateforme BSV au cours des 6 prochaines semaines. Un livre expliquant comment Craig [Wright] a créé Bitcoin par un journaliste de renom, CoinGeek et Genesis et quelques autres choses qui sont encore strictement confidentielles. Ces quelques semaines vont être très divertissantes.

Si cela est bel et bien vrai, Craig Wright pourrait facilement continuer son discours proclamant qu'il est le véritable Satoshi Nakamoto et ainsi gagner encore plus d'adeptes.

Alors que la majorité de la communauté crypto conteste l'intérêt du Bitcoin SV et que les exchanges Binance et Kraken ont même délisté la cryptomonnaie, le projet se serait tout de même construit une communauté assez solide et tout particulièrement en Chine.

La capitalisation totale du Bitcoin SV à l'heure de l'écriture de cet article est de 6,2 milliards de dollars. Grâce à cette hausse plus que surprenante dans un marché qui avait tendance à être plutôt calme depuis quelques mois, le Bitcoin SV est passé au 4e rang des cryptomonnaies les plus capitalisées, devant le Bitcoin Cash (BCH).

 

Avec ces gains affolants, certains affirment que cela fait partie d'une stratégie de Craig Wright montée de toute pièce pour qu'il puisse vendre ses BSV au prix fort. En conséquence, il pourra alors reverser la somme demandée par la famille de Kleiman et s'extirper définitivement d'une affaire qui le suit depuis longtemps.

Une chute tout aussi soudaine du Bitcoin SV est donc envisageable dans les jours où même les heures à venir s'il est prouvé que Craig Wright a, comme à son habitude, détourné la vérité.

 

RECEVEZ UN RÉCAPITULATIF DE L'ACTUALITÉ CRYPTO CHAQUE DIMANCHE

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Français expatrié en Corée du Sud, je m'intéresse depuis plusieurs années au Bitcoin, aux cryptomonnaies et aux technologies blockchain associées. Je crois fermement en ces innovations technologiques et qu’elles révolutionnent déjà de nombreux secteurs.
Tous les articles de Clément Wardzala.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar