Coinbase s’exporte dans 50 pays et étend la prise en charge de l’USDC à 85 nouveaux territoires

Logo de Coinbase

 

La plateforme de trading de cryptodevises Coinbase a annoncé le 14 mai 2019 dans un billet de blog ses derniers déploiements. 50 nouveaux pays peuvent maintenant acheter, vendre et échanger des cryptodevises via les services de la société américaine. L’USD Coin (USDC) devient quant à lui accessible dans 85 nouveaux pays. C’est une poussée de taille pour l’entreprise, qui n’était disponible il y a un an que dans une trentaine de pays.

 

Une influence mondiale grandissante

Cette vaste percée mondiale est une première pour Coinbase. La plateforme, qui reste un solide concurrent de Binance, semble prendre son envol. 50 pays ont maintenant accès aux services de Coinbase et Coinbase Pro, dont le Brésil, le Costa Rica, le Kazakhstan, le Sultanat d’Oman, la Tunisie, la Turquie et l’Afrique du Sud. Cela double le nombre de territoires pris en compte par Coinbase. « Sur les 12 derniers mois, nous avons renforcé notre travail de fondations pour donner de l’ampleur à notre fournisseur d’accès aux cryptos, qui reste fiable, sécurisé et légal. Aujourd’hui, nous sommes au service des clients de 103 pays, sur tous les continents majeurs. » L’entreprise, qui avait d’abord proposé ses services en Europe et en Amérique du Nord, avait annoncé il y a un mois son ouverture à l’Amérique latine et à l’Asie du Sud-Est.

 

Coinbase mise sur l’USDC

Au-delà de cette percée mondiale, Coinbase annonce également la prise en charge de l’USD Coin pour de nouveaux pays. Le stablecoin avait été ajouté en octobre 2018 sur la plateforme. Il avait déjà bénéficié d’un grand soutien de la part des instances dirigeantes de l’entreprise. Au début du mois de mai 2019, le directeur de Coinbase Brian Armstrong avait même encensé officiellement l’altcoin face à Tether (USDT) :

Traduction : « Avec la confirmation que Tether n’est pas entièrement adossé, j’espère que l’industrie va développer plus de stablecoins fiables, comme l’USDC. »

 

Au-delà de la lutte de pouvoir entre stablecoins, Coinbase estime que ces derniers ont une utilité globale. L’entreprise rappelle ainsi que l’inflation guette dans certains pays, et que les stablecoins peuvent apporter une solution à ce problème. « Pour les nouveaux clients de pays comme l’Argentine et l’Ouzbékistan, où les coûts de consommation devraient augmenter de 10 à 20 % en 2020, les stablecoins comme l’USDC pourraient être une opportunité de se prémunir de l’inflation. » Lancé en septembre 2018, l’USD Coin a su se tailler une place dans le monde saturé des altcoins. Il occupe actuellement la 29e place du classement en termes de capitalisation boursière, à plus de 340,000,000 dollars.

 

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s'est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu'elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar