Coinbase s’exporte dans 11 nouveaux pays

Logo de Coinbase et pièces de Bitcoin

La plateforme d’échanges Coinbase a annoncé dans un communiqué du 17 avril 2019 l’extension de ses services à 11 nouveaux pays d’Asie et d’Amérique. Coinbase est maintenant présent dans 53 pays. Les échanges entre cryptos et monnaies FIAT ne sont cependant pas disponibles pour l’instant dans les nouveaux territoires. Cette extension devrait permettre à Coinbase de toucher un public qui utilise les cryptos comme moyen de paiement plutôt que comme produit d’investissement.

 

Percée en Asie et en Amérique pour Coinbase

Les 11 nouveaux pays visés par Coinbase sont les suivants : l’Argentine, Le Mexique, le Pérou, le Chili et la Colombie pour l’Amérique ; l’Inde, Hong Kong, la Corée du Sud, L’Indonésie, les Philippines et la Nouvelle-Zélande pour l’Asie. Les concernés peuvent maintenant stocker, échanger, envoyer et recevoir des crypto-monnaies grâce aux plateformes Coinbase Pro et Coinbase.com. Mais pas procéder à des échanges entre devises fiduciaires et crypto-actifs, encore réservés aux « anciens » pays de Coinbase. Pour l’instant, aucune information n’est connue sur un possible ajout futur de cette fonctionnalité.

Pour Coinbase, les échanges crypto à crypto peuvent cependant faire des émules dans les pays visés : « À mesure que les cryptos évoluent depuis leur “phase d’investissement”, pour atteindre ce que nous appelons une “phase d’utilité”, de nouveaux usages se présenteront. Cela pourrait prendre la forme d’une version décentralisée de services financiers traditionnels, comme les prêts et micropaiements, mais aussi d’applications vraiment nouvelles auxquelles personne n’a encore pensé. La capacité à passer d’une crypto à l’autre sera le pilier de cette nouvelle économie décentralisée. »

 

Coinbase poursuit sur sa lancée en 2019

La plateforme Coinbase a connu une belle année 2018 malgré la chute des prix des cryptodevises. Elle reste bien en deçà de Binance en termes de volume de transactions journalier, mais elle bat le géant chinois sur le nombre d’utilisateurs actifs. Et elle consolide ses appuis : la semaine dernière, elle a lancé une carte de débit VISA pour ses clients britanniques. Qui plus est, elle figure en 2019 à la 35e place du classement des entreprises américaines qui attire les candidats à l’emploi.

Au total, la plateforme d’échange est maintenant disponible sur 4 continents et 53 territoires, avec 22 monnaies virtuelles proposées. À voir si sa politique d’accès aux cryptodevises « utilitaires » s’avèrera payante. Elle lui permettrait alors de croître plus rapidement dans les pays en développement, souvent plus ouverts à ces nouveaux modes de paiement.

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s'est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu'elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar