Qui est Caantoshi et pourquoi prétend-il être Satoshi Nakamoto ?

Satoshi Nakamoto

 

Peu de feuilletons à rebondissements sont autant suivis au sein de la crypto-communauté que celui lié au créateur du Bitcoin (BTC). Utilisant le pseudonyme Satoshi Nakamoto, l’homme n’a jamais été identifié et semble avoir disparu dans la nature depuis plusieurs années. Mais c’est sans compter sur quelques opportunistes, qui voient dans cette absence un moyen de porter leurs projets.

 

Un nouveau prétendant

Nous vous avions déjà parlé de Craig Wright. Surnommé « Faketoshi » par la communauté, l’homme derrière le Bitcoin SV (BSV) ne cesse en effet de dire qu’il est le vrai Nakamoto. Problème, il n’apporte aucune preuve à cette affirmation, et va même jusqu’à menacer en justice ceux qui s’opposent à lui, notamment dans l’affaire Craig Wright VS Hodlonaut. Si cette affaire semble – pour l’instant – être enterrée, la crypto-communauté a à peine eu le temps de souffler qu’un nouveau prétendant au titre a émergé.

 

Qui veut la peau de Satoshi Nakamoto ?

L’homme a posté plusieurs articles de blog depuis dimanche dernier, sobrement intitulés « My Reveal » (Ma révélation). Assez lyrique, l’article commence par ces mots : « J’ai toujours cru à la liberté et aux libérations de l’homme du peuple. C’est la raison pour laquelle j’ai commencé mon parcours avec le Bitcoin. L’ironie, c’est que j’ai été enfermé dans quelque chose dont j’ai bien dû mal à me défaire. »

Les articles révèlent qu’il est James Caan, auparavant appelé Bilal Khalid. Caan mentionne une collaboration étroite avec Hal Finney, un spécialiste de l’informatique soupçonné d’avoir participé à la création du BTC. Seul problème, Caan a « perdu » ses clefs privées permettant de prouver qu’il est à l’origine des premiers blocs de BTC. L’homme explique qu’il aurait détenu 980 000 Bitcoins, mais qu’il n’y a plus accès. Il déplore l’appât du gain qui a corrompu selon lui l’esprit du Bitcoin. Il souhaite par ailleurs monter un projet qui fait table rase du passé pour redorer le blason de la crypto-monnaie.

 

Une crypto-communauté peu convaincue

Dans l’ensemble, cette nouvelle révélation a peu enthousiasmé les divers commentateurs de la crypto-communauté. D’une part, ce nouveau Satoshi tombe dans le même écueil que tous les autres : il n’apporte aucune preuve à ce qu’il affirme. De l’autre, son style d’écriture semble différent de celui utilisé par le vrai Satoshi Nakamoto dans ses échanges avec des personnes comme Jeff Garzik. Ce qui semble prévaloir, c’est une certaine lassitude de la part de la communauté, qui semble fatiguée de voir ces « révélations » arriver sans qu’aucune preuve ne soit jamais apportée. La vraie identité de Nakamoto, pour peu qu’il soit une seule personne, pourrait bien rester le seul mystère jamais dévoilé des crypto-monnaies

 

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s'est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu'elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar