Busan, la deuxième ville la plus peuplée de Corée du Sud après Séoul, envisage le lancement d'une cryptomonnaie locale, l'information a été rapportée par le journal coréen ETnews, le 1er juillet.

 

La Corée du Sud entreprend toujours plus

La majorité des plus puissants pays du monde cherchent à se faire une place dans le monde de la cryptomonnaie, ce qui fait qu'il est évident que les Sud-Coréens ne seront pas laissés pour compte. Le rapport affirme que les responsables du projet souhaitent développer une monnaie numérique basée sur la blockchain pour la ville de Busan.

Ce projet qu'ils envisagent de mener à bien en collaboration avec BNK Busan Bank, une filiale de la société locale BNK Financial Group. La cryptomonnaie qui résulterait de ce projet serait très probablement un stablecoin, indexée directement sur la devise locale, le won coréen, et ce sur les comptes privés de la BNK Busan Bank.

Cette nouvelle intervient dans le contexte de la création imminente d'une zone sans réglementations strictes concernant la blockchain en Corée du Sud, pour laquelle Busan a été choisi comme soumissionnaire privilégié avec son concurrent, la province de Jeju. Dans le cadre de cette désignation potentielle, Busan promouvra la technologie de la blockchain dans de multiples industries et fournira une base solide pour les cryptomonnaies, en particulier pour les Initial Coin Offering (ICOs).

 

Rendre Busan plus attrayante ?

L'économie locale de la ville traverse actuellement une période économique difficile, et les initiateurs du projet pensent que cette nouvelle cryptomonnaie pourrait potentiellement aider à relancer l'économie locale. C'est aussi une bonne initiative qui pourrait attirer plus de travailleurs du domaine en provenance de Séoul, la capitale du pays, qui concentre à elle seule la grande majorité des emplois de la Corée du Sud.

Busan est aujourd'hui considérée comme l'une des régions les plus accueillantes pour la blockchain et les cryptomonnaies. Les autorités prennent des mesures pour promouvoir l'intégration de la technologie de la blockchain dans diverses autres industries. Le gouvernement sud-coréen a déjà annoncé son intention d'investir 3,5 millions de dollars pour créer une centrale électrique virtuelle intégrée à une blockchain dans la ville de Busan.

 

Avec cette initiative, la Corée du Sud compte bien garder sa place parmi les pays les plus en avance sur la technologie de la blockchain et toutes ses applications. Le gouvernement, les entreprises pouvant tirer parti de cette technologie, mais aussi les Sud-Coréens semblent déjà prêts à adopter ces innovations.

 

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments