Block.One, l’entreprise qui maintient la blockchain de l’Eos (EOS) a annoncé avoir distribué une subvention de 50 000 dollars pour soutenir une application de tests du Covid-19. Créée avec la Fondation Telos, elle permettra de dépister le coronavirus à bas prix.

 

Agerona : une appli pour mieux gérer les tests du Covid-19

Comme l’explique un communiqué de la Fondation Telos, l’accès aux tests du Covid-19 est devenu un enjeu crucial pour réussir à sortir de la crise sanitaire. La solution développée, baptisée Agerona, est une application qui permet de mettre en contact les utilisateurs avec des tests fiables et à bas prix, tout en s’assurant de leur anonymat.

L’application est open source et basée sur la blockchain de la Fondation Telos. Elle utilise son réseau pour trouver des tests, qui sont ensuite envoyés aux utilisateurs. Ces derniers peuvent alors scanner le code-barre du test, pour créer un compte sur la blockchain de manière anonyme. Les résultats sont ensuite inscrits dans cette même blockchain, sans qu’un lien ne soit fait avec l’utilisateur. Cela permet aux chercheurs d’analyser les données, tout en préservant la vie privée des personnes testées.

Il existe également une option expérimentale : les utilisateurs peuvent soumettre un enregistrement audio de leur toux, qui sera ensuite utilisé pour programmer une intelligence artificielle théoriquement capable de diagnostiquer automatiquement le Covid-19.

👉 Découvrez également : France : une solution blockchain pour dépister le Covid-19 de manière anonyme ?

 

Block.One soutient Agerona à hauteur de 50 000 dollars

Block.One, et par extension Eos, soutiennent donc cette application. Ces 50 000 dollars ont été distribués grâce au programme EOS VC Grants,. Ce dernier distribue périodiquement des subventions aux entreprises jugées prometteuses, qui permettent de développer l’écosystème EOSIO.

Pour rappel, Block.One est pour l’instant l’entreprise qui détient le record de l’ICO la plus élevée de l’histoire, avec 4 milliards de dollars levés au cours de l’année 2018. L’entreprise a déjà montré son intérêt pour les investissements dans le secteur de la santé, en soutenant par exemple la plateforme PUML. Brendan Blumer, le PDG de Block.One, a de son côté confirmé que l’entreprise souhaitait participer aux efforts de lutte contre le nouveau coronavirus :

« Avec l’arrivée de nouveaux problèmes mondiaux urgents causés par le coronavirus, il est important de valoriser et soutenir les applications de la technologie blockchain pour fournir des solutions. »

👉 À lire également : Eos vote pour modifier son inflation, la communauté grogne

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments