Bitmain, la célèbre entreprise chinoise de mining et de fabrication de matériel pour cette activité, les ASICs, aurait perdu 625 millions de dollars au cours des deux premiers mois de cette année, d'après un rapport du média local QQ publié le 2 août.

 

Des difficultés importantes

Selon la publication, Bitmain aurait subi des pertes de 345 millions de dollars en janvier et de 280 millions de dollars en février, mais a enregistré un bénéfice de 315 millions de dollars pour le mois de mars, ce qui porte sa perte globale pour le premier trimestre de 2019 à 310 millions. Ce mauvais résultat est étroitement lié à ses célèbres ASICs, les Antminer de 16 nm, qui sont actuellement dépassés par les besoins actuels du marché. L'exploitation minière des cryptomonnaies est devenue une activité très concurrentielle et les utilisateurs se doivent de tenir leur matériel à jour.

Bitmain considère qu'au cours du second semestre de 2019, en particulier lors des derniers mois, les ventes d'ASICs de 7 nm vont aider l'entreprise à enregistrer à nouveau des bénéfices. Les difficultés de mining du Bitcoin (BTC) et le taux de hachage ont augmenté depuis que l'actif a atteint des plus bas en décembre 2018.

 

Parier sur d'autres activités

Bitmain aurait commandé près de 30 000 semi-conducteurs de 7 nm à Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC) lors d'une commande estimée à 300 millions de dollars. Ils équiperont prochainement la majorité du pool de miners de l'entreprise, de quoi dynamiser à nouveau ses activités. De plus, ils s'attendent à recevoir d'importants flux de trésorerie pour ces nouveaux ASICs qu'ils mettront en vente une fois qu'ils auront modifié leurs installations.

Après avoir connu des hauts et des bas en seulement deux ans, Bitmain investit dans des solutions alternatives pour maintenir ses flux de revenus. L'un de ces domaines privilégiés a été celui des produits axés sur l'intelligence artificielle, avec le lancement de trois produits équipés de la puce BM1684 en 2019, générant des revenus estimés à 4,61 millions de dollars pour le premier trimestre de 2019.

Bitmain doit également souffrir de la dure réglementation qui pèse en Chine sur les cryptomonnaies et sur le mining en général. Même si cette dernière activité n'est pas interdite par le gouvernement, Bitmain se doit de préparer des plans de secours au cas où un bannissement potentiel verrait le jour. C'est pour cette raison que l'entreprise décide d'élargir ses activités et de ne pas seulement se concentrer sur le mining.

 

Avec ses résultats plutôt alarmants et les pertes colossales que Bitmain a subi en début d'année, cela prouve la fragilité de ce type d'entreprises, très dépendante du prix et des fluctuations du Bitcoin. Reste à voir comment cela va se passer lors du prochain halving qui aura lieu en 2020 et qui divisera la récompense obtenue par 2 pour chaque bloc miné.

 

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments