Partager cet article :

 

La plateforme de création de tokens Waves a annoncé qu’elle lancerait un protocole d’interopérabilité des blockchains à l’occasion d’une conférence tenue à Berlin cette semaine. L’initiative vise à favoriser les échanges entre blockchains et les transferts de tokens.

 

Améliorer l’interopérabilité des blockchains

Comme l’explique CoinTelegraph, qui rapporte la nouvelle, ce nouveau protocole a un nom : Gravity Hub. Pour Waves, l’interopérabilité est un enjeu clef des blockchains, qui sont habituellement confinées à leurs réseaux respectifs. Cela ne leur permet en effet pas de communiquer entre elles ou d’effectuer des opérations communes. Cela pose problème pour des plateformes comme Waves, qui promeuvent justement la création de blockchains personnalisées par les entreprises. Gravity Hub est donc un procédé agnostique – c’est-à-dire qu’il ne prêche pas pour une unique paroisse – qui devrait permettre de favoriser cette interopérabilité.

Gravity Hub ne proposera pas de tokens, mais le protocole sera à même de communiquer avec des blockchains qui en émettent, comme celle de l’Ethereum, ou bien sûr celle qui est développée par Waves. Pour cela, les nœuds de Gravity Hub pourront recevoir les en-têtes de blocs (block headers) depuis le réseau de l’ETH, puis les envoyer sur la plateforme Waves. Il sera également possible de transférer des tokens d’une blockchain à l’autre, grâce à des « token ports ».

Au-delà de ces échanges, Gravity Hub pourra également rassembler des données depuis des systèmes d’information variés, grâce à des API comme celles de Google ou les ERP des entreprises. Le protocole pourra ensuite les distribuer aux blockchains qui utilisent ses services.

 

Rassembler les cryptos

Selon Sasha Ivanov, le fondateur de la plateforme Waves, les protocoles d’interopérabilité sont cruciaux pour favoriser l’adoption des technologies des registres distribués. Il explique ainsi : « L’impossibilité de partager des informations sans restrictions entre plusieurs réseaux de blockchains a été un frein majeur au développement du secteur de la blockchain. Nous devons nous en occuper d’une manière ou d’une autre, car on peut voir que les blockchains seront maintenant développées au sein d’entreprises et d’écosystèmes individuels : un besoin d’interaction existera donc. Cette solution rend l’adoption massive possible et elle permet également à l’industrie de continuer à évoluer ».

Ce protocole confirme en tout cas l’ambition démesurée de Waves. Le projet propose déjà une plateforme de crowdfunding décentralisée, des outils de community management ainsi qu’un service de messagerie chiffré. En avril, Waves avait également soutenu les développeurs de dApps, en proposant un incubateur avec jusqu’à 10 000 tokens à la clef.

 

RECEVEZ UN RÉCAPITULATIF DE L'ACTUALITÉ CRYPTO CHAQUE DIMANCHE

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdata twitter-soothsayerdata Site de Marine DebelloirMail de Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar