Une blockchain bientôt en test sur le réseau électrique tokyoïte

 

toyota-tokyo-reseau-electrique-blockchain

 

L’Université de Tokyo, le constructeur automobile japonais Toyota Motor Corporation et le détaillant japonais d’énergie renouvelable en ligne Trende Inc. prévoient de réaliser conjointement des tests pour un système électrique alimenté par la blockchain. La nouvelle a été révélée dans un communiqué de presse officiel de Toyota le 23 mai.

Le projet pilote, prévu pour le 17 juin, devrait tester un système électrique peer-to-peer permettant aux foyers, aux entreprises et aux véhicules électroniques connectés au réseau électrique d’échanger de l’électricité au moyen de la blockchain. L’initiative serait centrée sur le centre technique Higashifuji de Toyota et ses environs.

Comme le l’annonce, le système national d’approvisionnement en électricité du Japon reste apparemment dans un état de transition, car les sources d’énergie distribuées – y compris les panneaux solaires, les batteries secondaires et les véhicules électriques – gagnent du terrain. Cette transition implique un passage « d’un système consolidé traditionnel à grande échelle à un système distribué », dans lequel les particuliers et les entreprises seraient propriétaires de leur propre approvisionnement en électricité.

 

Aidé par l’intelligence artificielle

Dans le cadre de ce projet pilote, les partenaires établiront un exchange pour l’électricité qui sera accessible à tous les participants et installeront un système de gestion de l’électricité alimenté par l’intelligence artificielle (IA) – un agent commercial d’électricité – dans les locaux de chaque participant.

Cet agent de négoce d’électricité basé sur l’intelligence artificielle passera des ordres d’achat et de vente sur l’exchange pour le compte des participants, en fonction de leur consommation électrique et des prévisions calculées de la production d’énergie à l’aide de panneaux solaires dans leurs locaux.

Le communiqué de presse affirme que le projet pilote constitue le premier test d’un système commercial d’électricité distribué englobant les véhicules électriques hybrides rechargeables (VHR), les panneaux solaires et les batteries secondaires.

Les objectifs déclarés incluent la vérification de l’avantage économique d’avoir « des consommateurs d’électricité échangeant de l’électricité par le biais de transactions sur le marché », ainsi que l’utilisation d’algorithmes permettant de prévoir les demandes des VHR.

Cette semaine, les principaux constructeurs automobiles Honda et General Motors ont annoncé leur propre initiative de recherche commune sur l’interopérabilité des véhicules électriques et des réseaux intelligents utilisant la blockchain.

 


Cet article est traduit de Cointelegraph dans le cadre d’un partenariat entre Cryptoast et ce média international.
Fondé en 2013, Cointelegraph couvre l’actualité des technologies blockchains, des crypto-actifs et des tendances émergentes en matière de fintech.


Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar