Cryptodevises au Japon : Rakuten a lancé les pré-inscriptions à sa plateforme d’échanges

Les bureaux de Rakuten
Le géant japonais du e-commerce Rakuten a ouvert les inscriptions de pré-lancement pour sa plateforme d’échanges. Rakuten wallet est une amélioration de Everybody’s Bitcoin, acquis par la société en août dernier. L’entreprise investit dans les cryptodevises depuis 2015, date à laquelle elle avait commencé à accepter les paiements en Bitcoin. Ce lancement montre la fertilité des terres japonaises en matière de cryptodevises, et ce malgré une régulation qui risque de se durcir dans les prochains mois.

 

Un exchange qui pourrait avoir de l’ampleur

Rakuten, qu’on surnomme le « Amazon japonais », a été un des premiers géants du e-commerce à s’intéresser à la blockchain. Créer un service d’échanges était donc la suite logique à apporter à son développement : c’est maintenant chose faite avec Rakuten Wallet. Pour l’instant, l’inscription au pré-lancement n’est ouverte qu’aux utilisateurs disposant déjà d’un compte Rakuten Bank, ou bien étant membres de Rakuten.

En prévision de ce lancement, la firme avait reçu une licence de la part de l’Agence japonaise des services financiers (FSA). Cette dernière chapeaute le lancement des nouvelles Bourses en pays nippon. Rakuten Wallet est donc officiellement enregistré auprès du bureau financier local de Kanto comme étant habilité à gérer des crypto-monnaies. Les prochaines étapes pour Rakuten Wallet incluront l’ajout d’une application wallet mobile qui permettra de faire des dépôts, retraits, et de trader des altcoins. L’ouverture officielle de la plateforme d’échanges devrait quant à elle avoir lieu d’ici à l’été 2019.

 

Le Japon, terre d’accueil historique des cryptodevises

Le secteur des exchanges au Japon est en plein essor actuellement. C’est notamment dû à une fiscalité plutôt avantageuse, qui a reconnu les crypto-monnaies comme étant de « vraies » devises. À la fin 2018, plus de 200 entreprises avaient ainsi cherché à obtenir l’approbation de la FSA pour commencer à opérer sur le territoire. Cela dit, cela pourrait bientôt changer. Selon Reuters Japon, l’agence s’apprêterait à durcir ses contrôles des exchanges implantés sur place. Les plateformes comme Rakuten Wallet devront bientôt garantir au mieux le stockage des crypto-actifs dans des portefeuilles froids, afin de limiter les risques d’attaque. Mais aussi renforcer leur procédure de divulgation des informations, jugée insuffisante.

Le Japon est donc en train de mettre en place un système innovant, à l’heure où les pays occidentaux peinent encore à appréhender les cryptodevises. Avec une grande ouverture à ces nouveaux actifs, contrebalancée par des conditions plus drastiques en ce qui concerne les permis. Ce modèle peut fonctionner, mais il reste encore à voir si cela ne freinera pas trop l’enthousiasme des exchanges comme Rakuten Wallet au pays du soleil levant.

 

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s'est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu'elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar