Le jeu blockchain The Sandbox a récolté près de 3400 Éthers, soit environ 450 000 dollars, auprès des joueurs désireux de mettre la main sur des LANDs avant la sortie du jeu.

 

The Sandbox toujours plus attractif

Au total, 166 464 LANDs seront disponibles dans la carte qui formera l'univers de The Sandbox. Le LAND est l'unité de base de la plateforme où tout et n'importe quoi pourra y être construit.

Cette troisième prévente de LANDs a ouvert le 31 mars 2020 et a proposé 12 384 LANDs, soit 10 % du total des parcelles disponibles à la vente sur la carte de The Sandbox.

Environ 66% de toutes ces terres virtuelles ont été vendues dans les 30 premières minutes seulement et l'intégralité de ces dernières ont trouvé preneur en l'espace de 5 heures.

La 1re prévente de LANDs de The Sandbox a eu lieu en décembre 2019 et a proposé plus de 3 000 LANDs qui se sont vendus en 4 heures. La 2e prévente a eu lieu le 11 février 2020 avec 6 192 LANDs mises en vente et s'est conclue au bout d'une journée.

Environ 700 utilisateurs ont obtenu leur première parcelle du mataverse de The Sandbox et sont devenus propriétaires de LAND lors de cette prévente, ce qui porte le nombre total de détenteurs de LANDs à 1200.

Timelapse de la 3e prévente de The Sandbox

 

Une flopée de nouveaux partenariats

Cette 3e prévente a offert plus de terrains et s'est soldée encore plus rapidement, notamment grâce aux nombreux nouveaux partenariats qui ont été conclus par l'équipe :

Cela confirme le vif intérêt des joueurs, des créateurs et des artistes pour la plateforme de jeu décentralisée qui donnera plus de pouvoir aux créateurs grâce à l'utilisation de la technologie de la blockchain et des tokens non fongibles , lit-on dans le communiqué.

Cette troisième prévente de The Sandbox comprenait des LANDs disposés autour de ceux appartenant à Atari. Dans un récent partenariat, la légendaire entreprise du jeu vidéo a obtenu une grande quantité de LANDs où elle y construira un véritable parc d'attractions virtuel sur le thème de ses emblématiques créations.

Le fait que de nombreuses personnes dans le monde en ce moment sont dans l'obligation de rester chez eux à cause du Covid-19 peut aider à expliquer pourquoi les utilisateurs s'arrachent les LANDs comme des petits pains.

En effet, ces terres virtuelles peuvent être apparentées à des biens immobiliers numériques :

Avec cette horrible situation de pandémie, nous ressentons le besoin pour les gens d'utiliser les espaces numériques pour s'exprimer et partager ensemble , a déclaré Sébastien Borget, co-fondateur et COO de The Sandbox.

👉 Lisez notre interview de Sébastien Borget pour en apprendre davantage sur les dessous de The Sandbox.

S'inscrire sur The Sandbox

 

Si vous souhaitez vous aussi acheter votre parcelle virtuelle avant tout le monde, une 4e et dernière prévente sera organisée dans les semaines à venir. En ce qui concerne la vente publique et la sortie officielle du jeu, celles-ci sont prévues plus tard en 2020.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments