Partager cet article :

 

Binance a publié un sondage pour mieux comprendre les habitudes des investisseurs institutionnels et clients VIP qui utilisent sa plateforme.

 

Qui sont les investisseurs institutionnels ?

Les investisseurs institutionnels et « VIP » de Binance ont des portfolios importants, qui vont de 100 000 dollars à plus de 25 millions de dollars. 76 d’entre eux ont répondu à ce sondage. Selon Binance, la grande majorité vient de la finance traditionnelle, ils auraient ainsi plus de 7 ans d’expérience dans le domaine, et 1 à 3 ans d’expérience dans le domaine des cryptos.

Les portfolios des investisseurs institutionnels sur Binance restent peu diversifiés : ils contiennent de 1 à 10 actifs seulement. Leurs stratégies de trading se divisent entre négociation pour compte propre (« prop trading ») à haute fréquence (35.5 %), analyse technique (25 %) et market making (19.7 %).

 

Utilisation des stablecoins : Tether largement en tête

Les investisseurs institutionnels utilisent des stablecoins sur Binance, et un d’entre eux arrive largement en tête : le Tether (USDT). Il représente 40 % des stablecoins utilisés par les investisseurs institutionnels, malgré ses déboires judiciaires. Il reste utilisé grâce à sa grande liquidité, ainsi que son market cap élevé. Il est suivi par l’USD Coin (USDC) à 19 %, le Paxos Standard (PAX) à 13 %, et le TrueUSD (TUSD) à 13 %. Cela correspond globalement au classement des stablecoins par market cap, comme le souligne Binance.

 

Les actifs stockés sur des exchanges

De manière notable, les investisseurs institutionnels choisissent en grande majorité de conserver leurs actifs via une partie tierce. 92 % d’entre eux stockent ainsi leurs cryptos sur des exchanges. Seuls 32.90 % choisissent des cold wallets. Les hot wallets sont utilisés par 18.40 % d’entre eux. Les services de garde, en plein essor en 2019, sont pour l’instant utilisés par seulement 2.60 %.

 

Des pratiques qui évoluent

Quant aux exchanges décentralisés (DEX), ils sont de moins en moins utilisés. En juin dernier, 55 % des investisseurs institutionnels les avaient utilisés, contre 42.6 % en octobre 2019. Un nombre réduit d’entre eux choisit d’utiliser des services d’emprunt et de prêt en cryptos (25 %), mais une part grandissante utilise le staking pour les crypto-actifs détenus (46 % au total).

Les investisseurs ont également fait part des plus grands risques liés aux cryptos, selon eux. En premier vient la faillibilité des plateformes et exchanges, suivie par les problèmes légaux liés au Tether, et l’incertitude au niveau global, où la régulation est encore hétéroclite. Ils craignent également un manque d’intérêt futur pour les altcoins.

Quant aux facteurs favorisant la croissance du secteur, les investisseurs institutionnels citent l’arrivée de régulations mondiales et le développement de services cryptos par des entreprises financières « classiques ». Mais aussi les nouveaux produits dérivés basés sur les crypto-actifs et les ETF Bitcoin.

 

RECEVEZ UN RÉCAPITULATIF DE L'ACTUALITÉ CRYPTO CHAQUE DIMANCHE

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdataSite de Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar