Selon un communiqué publié par le Federal Register le 18 novembre, les cinq commissaires de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis réexamineront l'ETF Bitcoin (BTC) proposé par Bitwise Asset Management.

 

Nouvelle tentative pour Bitwise

La SEC avait rejeté la proposition de Bitwise le mois dernier, car, selon l'organisme, celle-ci ne répondait pas aux exigences légales visant à empêcher les manipulations de marché. L'organisme de régulation réexaminera la proposition au plus tard le 18 décembre 2019 :

Par conséquent, il est ordonné, conformément à la règle de pratique 431 de la Commission, que d'ici le 18 décembre 2019, toute partie ou autre personne puisse déposer une déclaration à l'appui ou en opposition à la mesure prise en conformité avec les pouvoirs délégués.

L'ordre de rejet actuel demeure en vigueur jusqu'à ce que le processus d'examen de la SEC soit terminé. Paradoxalement, les reports constants que porte la SEC sur les ETF Bitcoin ont redonné de l'espoir aux sociétés du secteur. Le récent commentaire de Jay Clayton, président de la SEC, où il a déclaré que des progrès étaient réalisés, semblait également favoriser l'approbation de l'application de Bitwise.

À la suite du rejet de l’ETF Bitcoin proposé par Bitwise, la SEC a publié un document de 112 pages expliquant pourquoi cette désapprobation était nécessaire. Nous verrons dans 1 mois si Bitwise a été en mesure de résoudre les nombreux points abordés.

 

Un produit réellement nécessaire ?

Depuis la décision de rejet de la SEC, les investisseurs institutionnels manifestent un intérêt croissant pour les produits proposant un investissement dans le Bitcoin. L'exemple le plus frappant est très certainement la plateforme réglementée de contrats à terme Bitcoin, Bakkt. Exploitée par Intercontinental Exchange (ICE), Bakkt connait un engouement soutenu après un démarrage plutôt lent et inquiétant.

Thomas Lee, cofondateur de Fundstrat Global Advisors et investisseur sur le long terme de Bitcoin, donne raison à la SEC plutôt qu'à la communauté crypto :

C'est peut-être une opinion impopulaire, mais nous pensons que la SEC fait plutôt bien son travail.

Thomas Lee affirme que dans l'état actuel des choses et avec un marché représentant « seulement » 200 milliards de dollars, le Bitcoin et les cryptomonnaies ne sont pas assez imposants pour qu'un ETF soit en mesure de voir le jour. Il est convaincu que le Bitcoin devra préalablement atteindre le prix de 150 000 dollars pour qu'un ETF Bitcoin soit approuvé.

 

Les professionnels de l'industrie semblent faire preuve d'un certain degré d'optimisme modéré, estimant que la SEC approuvera bel et bien un ETF Bitcoin au moment le plus opportun. Selon Charles Lu, CEO de Findora, la SEC exigera des accords de partage de surveillance avec d'importants exchanges. Une exigence de transparence que peu d'exchanges basés hors des États-Unis seront en mesure de fournir.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments