Partager cet article :

 

Un rapport publié en fin de semaine dernière indique les intentions de la Russie quant aux lois futures qui encadreront les crypto-monnaies. Les échanges de cryptos devraient être légalisés, mais les paiements en altcoins resteront probablement interdits.

 

La Russie s’intéresse de près aux crypto-monnaies

Comme nous vous le rapportions la semaine dernière, la Russie se penche de plus en plus sur le sujet des cryptodevises et compte légiférer d’ici à la fin du mois. C’est que le temps presse pour la Douma (gouvernement) russe : Vladimir Poutine avait indiqué que les crypto-monnaies devraient avoir un cadre légal d’ici au premier juillet 2019. C’est pourquoi une vision plus précise du sujet se profile à l’horizon.

 

Les échanges de cryptos autorisés, mais pas les paiements

Un rapport du site d’informations Interfax.ru rapporté par CryptoNews explique plus en détail la position que la Russie devrait adopter en matière d’actifs virtuels. Le vice-ministre des Finances Alexei Moseev aurait ainsi indiqué : « Le gouvernement pourrait légaliser l’achat et la vente, mais pas l’utilisation de cryptodevises comme moyens de paiement ». Ce sont les plateformes d’échanges de crypto-monnaies qui ont surtout la faveur du gouvernement. Selon les informations dont on dispose, le gouvernement pourrait choisir d’encadrer et d’« organiser » les exchanges existant sur le territoire.

L’utilisation de Bitcoins (BTC) et d’altcoins en tant que moyens de paiements serait donc interdite en Russie. Certain voient là une tentative de maintenir le contrôle sur les transactions en ligne de la population russe. D’autres perçoivent l’influence d’Elvira Nabiullina, un ancien conseiller de Poutine qui n’apprécierait guère les crypto-actifs.

 

Le GAFI s’en mêle

La Russie ne dispose plus de beaucoup de temps avant de légiférer sur le sujet si elle veut se conformer à la date limite édictée par Poutine. Elle a pourtant repoussé par deux fois la présentation d’un projet de loi. La faute notamment au Groupe d’Action Financière (GAFI), une organisation de régulation mondiale. Cette dernière a récemment publié des recommandations drastiques - et très critiquées - à l’encontre des cryptodevises. La Russie deviendra donc un des premiers pays à intégrer ces nouvelles mesures à sa proposition de loi.

 

Historiquement, la Russie a une position ambivalente quand il s’agit des crypto-monnaies. Forcée de légiférer, elle se méfie cependant de la « contre-économie » que ces dernières pourraient créer. La semaine dernière, le membre de la Douma Anatoly Aksakov indiquait même que la crypto-monnaie de Facebook Libra serait interdite en Russie, car elle présenterait un risque pour les systèmes financiers du pays.

 

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdataSite de Marine DebelloirMail de Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar