Partager cet article :

 

Le service de paiement Ripple (XRP) a ouvert des bureaux au Brésil et noué plusieurs partenariats locaux avec de grandes entreprises. Il s’agirait d’une première étape pour l’altcoin, qui compte conquérir l’Amérique latine, un terrain de jeu très prisé par Dash (DASH).

 

Ripple vise l’Amérique latine

Ripple présente son projet à l’occasion de la CIAB Febraban, un événement qui rassemble la FinTech et des acteurs du milieu bancaire à São Paulo. L’altcoin propose sa solution de paiement RippleNet, qui permet d’envoyer et recevoir des fonds à l’international, de manière rapide avec très peu de frais de transactions. Comme le rappelle le communiqué publié sur BusinessWire, de plus en plus de clients potentiels ont rejoint le réseau du XRP. « En janvier, Ripple a atteint l’objectif de 200 clients avec RippleNet. L’entreprise développe rapidement sa base clientèle sur tous les marchés, et son lancement au Brésil répond à une forte demande de la part des clients sud-américains. »

Cette extension sera dirigée par un expert FinTech et entrepreneur : Luiz Antonio Sacco. Ripple a déjà noué des partenariats avec de grandes entreprises sur place, parmi lesquelles Santander Brazil, BeeTech et Banco Rendimento. Selon Sacco, ce pays pourrait devenir un modèle d’intégration des cryptos : « Le Brésil est leader en termes d’innovation FinTech, il s’est positionné pour ouvrir un chemin qui permettra au reste de l’Amérique du Sud de le suivre. » À l’avenir, Ripple se positionnera ainsi également au Chili, au Pérou et en Argentine.

 

Une région qui attire les cryptodevises

Ce n’est pas pour rien que Ripple a choisi l’Amérique latine comme nouveau terrain de jeu. Ce territoire contient des pays avec des économies fragilisées, où les réseaux bancaires ne sont pas aussi performants qu’ils pourraient l’être. Cette région est donc particulièrement intéressée par les solutions alternatives, notamment la technologie des registres distribués. Dash l’a bien compris, puisqu’il se développe fortement dans ces territoires, notamment au Venezuela.

Au-delà de proposer des solutions de paiement, Ripple compte également favoriser l’éducation à la blockchain, grâce à l’University Blockchain Research Initiative. Elle fournira des ressources aux meilleures universités du Brésil, après avoir séduit d’autres grandes institutions comme Stanford et l’University College of London. Pour l’altcoin, c’est un moyen efficace d’acclimater les futures têtes pensantes de ces pays aux enjeux liés à la blockchain.

 

L’arrivée de Ripple en Amérique latine pourrait donc faire du bruit. L’entreprise est en pleine croissance : elle aurait traité plus de transactions au premier trimestre 2019 que dans toute l’année 2018. Et elle ajoute chaque semaine une à deux nouvelles institutions financières à son réseau. Son influence sur place pourrait donc être capitale.

 

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdata twitter-soothsayerdata Site de Marine DebelloirMail de Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

Partager cet article :

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Marshall Eliot Recent comment authors
plus récents plus anciens
Marshall Eliot
Lecteur
Marshall Eliot

Merci Marine pour toutes ces infos très intéressantes ! 🙂