Blockpulse, la startup blockchain française proposant des Security Token Offerings (STO), devient la première plateforme de ce type à obtenir l'enregistrement en tant qu'agent prestataire de services de paiement auprès de l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). L'information a été relayée par Cointelegraph le 21 mars.

La confirmation de l'enregistrement de Blockpulse est disponible sur le registre des agents financiers agréés par l'ACPR.

 

Une première en France

L'ACPR est une institution intégrée à la Banque de France, chargée du contrôle de l'activité des banques et des assurances en France.

En devenant la première plateforme spécialisée dans la tokenisation d’actifs financiers à obtenir l'enregistrement des régulateurs financiers français, Blockpulse acquiert des moyens significatifs sur le marché.

Désormais, les investisseurs français ont accès à tous les avantages offerts la tokenisation des titres financiers. De plus, cela permet à Blockpulse de gérer les paiements en euros pour les transferts et les émissions de tokens.

En adoptant une approche plus réglementée que les ICOs, les STOs sont des levées de fonds étant réalisées par le biais d'une prévente de tokens créés sur une blockchain. Ces tokens sont assimilables à des titres financiers (action, obligation, part dans un fonds d'investissement, etc.)

Blockpulse est une solution pour lever des fonds, associer les employés et gérer les investisseurs. Blockpulse offre aux entreprises une boîte à outils tout-en-un pour gérer leur collecte de fonds : simulation financière, documentation juridique, signature électronique, paiement en ligne, tableau des plafonds et registre des mouvements d'actions gérés sur la blockchain, a expliqué Marien Irzykiewicz, directeur des opérations de Blockpulse.

Blockpulse équipe

L'équipe dirigeante de Blockpulse

 

De grandes ambitions

Pour le moment, les solutions que propose Blockpulse sont exclusives aux émetteurs de tokens français. Les investisseurs d'autres pays peuvent toutefois participer aux ventes.

À l'avenir, nous souhaitons nous développer au sein de l'Union européenne en passant par le Benelux et l'Espagne, a ajouté Marien Irzykiewicz à Cointelegraph.

Afin de mener à bien sa mission, Blockpulse collabore avec Lemon Way depuis quelques semaines. Lemon Way est un établissement de paiement dédié aux acteurs de la nouvelle économie.

Pour sa part, Lemon Way fournit à Blockpulse des services de KYC et de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme. Cette collaboration garantit que Blockpulse respecte toutes les réglementations strictes de l'UE en matière de titres financiers.

👉 À lire sur le même sujet : Coinhouse, première plateforme crypto à être enregistrée par l’AMF en France.

 

L'enregistrement de Blockpulse auprès de l'ACPR est une avancée considérable pour l'ensemble du marché de la tokenisation, en France comme dans l'Union européenne.

Grâce à cette approbation de la Banque de France, Blockpulse est d'ores et déjà en mesure de devenir le leader des plateformes proposant des STOs en France, voire même, espérons-le, dans l'Union européenne. Avec ce bon en avant réalisé par la startup, c'est l'ensemble du secteur français de la blockchain qui pourrait en profiter.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Depuis 2017, je m'intéresse au Bitcoin, aux cryptomonnaies et à la technologie blockchain associée. Je crois fermement en ces innovations technologiques et qu’elles révolutionnent déjà de nombreux secteurs.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments