“Pas d’interdiction des cryptomonnaies en Inde” selon le ministre indien des Finances

 

Bitcoin Inde

 

Le ministre indien des Finances, Anurag Thakur, a déclaré qu’il n’existait aucune loi interdisant expressément l’utilisation des cryptomonnaies au sein du pays. Le média local Inc42 a rapporté la déclaration du ministre du 19 juillet.

 

Annoncé par le ministre des Finances lui-même

Lors d’une récente session parlementaire du Rajya Sabha, la chambre haute du parlement indien, plusieurs questions ont été posées au ministre des Finances concernant l’état réglementaire de la cryptomonnaie dans le pays.

L’une de ces questions cruciales était de savoir si le gouvernement avait interdit la monnaie numérique dans le pays, ce à quoi Thakur a simplement répondu « Non ». De plus, Dharmapuri Srinivas, membre du parlement, a demandé s’il y avait des pénalités pour les personnes qui exercent nos activités liées à la monnaie numérique.

Actuellement, il n’existe pas de loi distincte pour traiter les questions relatives aux cryptomonnaies. En outre, compte tenu des risques et des dangers associés aux cryptomonnaies, le gouvernement et la Reserve Bank of India ont publié des avis, des communiqués de presse et des circulaires à l’intention du public.

Les déclarations de Thakur sont contraires aux spéculations sur une interdiction imminente de la cryptomonnaie dans le pays. En juin dernier, un projet de loi aurait été rédigé par le ministère des Finances, qui envisageait d’interdire les cryptomonnaies et de punir leur utilisation d’une peine d’emprisonnement. Mais quelques jours plus tard, il a été confirmé le projet ne venait pas de ce ministère.

 

Le gouvernement reste sceptique sur le sujet

En avril 2019, le gouvernement indien envisageait de mettre en place une interdiction générale des cryptomonnaies. Un projet de loi a été distribué à divers ministères dont les réactions pourraient déterminer le futur du secteur.

Cependant, Ajeet Khurana, CEO de Zebpay, l’un des exchanges originaires de l’Inde, mais qui ont été contraints de quitter le pays, était convaincu qu’une interdiction de la cryptomonnaie était peu probable. Selon Khurana, le gouvernement et les régulateurs pourraient être sceptiques à l’égard du Bitcoin (BTC) et des autres monnaies, mais il n’y a toujours pas eu de déclarations précises concernant une interdiction générale.

L’interdiction de la banque centrale indienne et le retard continu de l’Inde dans la mise en place d’une réglementation ont conduit certains exchanges à quitter le pays en faveur de juridictions plus conviviales en matière de cryptomonnaies, comme Zebpay.

Alors que la déclaration d’Anurag Thakur pourrait être un soulagement pour les partisans de la cryptomonnaie en Inde, la plus grande avancée pour la communauté du pays serait que l’Inde réglemente enfin la totalité de l’industrie, le trading tout comme le mining.

 

Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar