Paris Blockchain Week Summit : les moments forts

Le Paris Blockchain Week Summit

Le Paris Blockchain Week Summit a réuni plus de 1700 participants et 130 intervenants. C’est une belle victoire pour la ville, qui souhaite devenir une crypto-capitale. Voici les thèmes forts à retenir de ces journées.

 

Transparence, scalabilité et sécurité pour les consommateurs

Le sommet de la Paris Blockchain Week avait commencé en grande pompe avec un discours inaugural de David Chaum, le « parrain » des crypto-monnaies. Chaum a rappelé l’importance absolue de la souveraineté digitale pour les consommateurs, afin de mieux réguler les informations disponibles sur les clients. Avec quatre axes à améliorer pour venir vraiment concurrencer les banques : la vitesse de transaction, la scalabilité, la protection de la vie privée et la sécurité.

 

Faire de la France une crypto-nation

Ce qui est aussi ressorti, c’est la grande volonté de la France de commencer à peser sur la scène crypto internationale. Lors de la clôture du sommet, le nouveau secrétaire d’État chargé du Numérique Cédric O a martelé : « Notre objectif est clair et simple : nous voulons attirer et garder en France les futurs champions du secteur et les y faire grandir ». Une volonté qui avait déjà été esquissée la veille du sommet par le ministre des Finances Bruno Le Maire dans une interview donnée à Capital : « Le développement de l’écosystème blockchain est une priorité pour le gouvernement ».

 

PoW ou PoS : que choisir ?

Un sujet brûlant a bien sûr été l’opposition entre la preuve de travail (proof of work, PoW) et la preuve d’enjeu (proof of stake, PoS). Les participants ont tenté de trouver des pistes pour préserver l’efficacité de la PoW en mitigeant son impact environnemental. La solution de la PoS a des limites, car elle reste plus vulnérable et moins démocratique. Alors que faire ? À l’heure où le réchauffement climatique est dans tous les esprits, la question semble plus cruciale que jamais.

 

Régulation européenne : une nécessité d’avancer

Des membres de la commission européenne se sont exprimés sur la nécessité de régulation à l’échelle globale. Certains crypto-actifs sont considérés comme des instruments financiers par des pays, et ignorés par d’autres. Il convient donc de trouver un terrain d’entente. Pour avancer, la commission européenne devrait organiser une consultation publique pour travailler avec le secteur privé et des experts sur le terrain.

 

Globalement, ce Paris Blockchain Week Summit a donc eu des allures de préambule, la faute à la gigantesque masse d’informations à aborder. Mais avec une intention forte : prendre plus en compte la blockchain à l’échelle française et européenne. Ces bases devraient donc permettre au prochain sommet de rentrer dans le vif du sujet.

 

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s'est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu'elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar