Le service d’échanges de Bitcoins (BTC) LocalBitcoins a mis en garde les utilisateurs de Tor : ils courraient un risque de se faire voler leurs tokens s’ils utilisent le site. Certains y voient une manière de plus pour LocalBitcoins de restreindre l’accès à ses services aux personnes souhaitant conserver leur anonymat.

 

Tor et LocalBitcoins : pas compatibles ?

C’est l’utilisateur Twitter Richard Bensberg qui a partagé une capture d’écran du message repéré sur la plateforme d’échanges :

Traduction : « LocalBitcoins a vraiment perdu les pédales »

L’avertissement de LocalBitcoins est laconique : « Attention à tous les utilisateurs : le navigateur Tor vous expose au risque d’avoir vos Bitcoins volés. » Pour rappel, le navigateur Tor est un logiciel qui permet de naviguer sur Internet de manière entièrement anonyme, il est parfois utilisé pour accéder au Dark Net.

Le compte Twitter de LocalBitcoins a cependant répondu à ce message :

Traduction « Utiliser un navigateur Tor ne va pas à l’encontre des Conditions d’utilisation, bien que cela ne soit pas recommandé pour des raisons de sécurité. »

Mais on ne sait toujours pas quelle vulnérabilité a fait prendre cette décision à LocalBitcoins. Sur Twitter, les utilisateurs s’interrogent. Selon certains, le risque est bien réel :

« Il y a en fait une raison logique à cela. Tor est sécurisé pour le BTC, à condition de ne pas fermer Tor. Si vous le faites, les “exit nodes” facilitent les attaques de type éclipse. » Les attaques de type éclipse permettent à un utilisateur malveillant de prendre le contrôle d’un des nœuds sur lesquels sont basés les systèmes décentralisés.

 

LocalBitcoins restreint ses options de vie privée

Pour d’autres, cet avertissement de LocalBitcoin n’est pas un hasard. Le site d’échange de cryptodevises entre particuliers avait déjà mis fin à une de ses options pour acheter du BTC sans laisser de traces. Il avait ainsi annulé les transactions en espèces, qui restaient un des moyens les plus anonymes d’envoyer et de recevoir du Bitcoin.

Dans l’ensemble, LocalBitcoins avait dû se conformer à une législation plus stricte qu’à l’origine. Il tombe sous l’autorité du gouvernement finlandais, et doit donc comme les autres fournisseurs de services se livrer à des vérifications d’identités (KYC) afin de lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

 

Le gouvernement finlandais a précisé sa politique liée aux cryptos cette année. En mars 2019, le parlement avait approuvé une loi qui donne un statut légal aux cryptoactifs. Et de nouvelles lois entourant les fournisseurs de service cryptos devraient être approuvées d’ici à novembre 2019.

 

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments