La lire numérique turque prête à être déployée en 2020

Lire numérique

 

Resmi Gazete, la plus importante revue nationale de Turquie, a publié un document décrivant le plan du président Recep Tayyip Erdoğan et ses directives pour terminer la monnaie numérique de banque centrale (CBDC).

 

Revitaliser l’économie nationale 

Le gouvernement du président Erdogan avait dévoilé en juillet 2019 son intention de créer une monnaie numérique émise par une banque centrale. Aujourd’hui, cette monnaie numérique nationale a reçu une date de finalisation à mesure que la Turquie avance dans sa reprise économique.

Les premiers essais de la lire numérique devraient être menés et finalisés d’ici fin 2020 et impliqueront la mise en place de plateformes logicielles pour le traitement de paiements instantanés. La banque centrale se joindra au Conseil de la recherche scientifique et technologique de la Turquie pour mener cette initiative à terme.

Comme l’indique le document officiel, le lancement de la lire numérique s’inscrit dans le cadre de l’objectif du pays de renforcer son économie nationale :

L’objectif principal est d’établir un secteur financier avec une structure institutionnelle forte qui peut répondre aux besoins de financement du secteur réel à un faible coût, offrir différents instruments financiers à une large base d’investisseurs à travers des institutions fiables et soutenir l’objectif d’Istanbul de devenir une place financière mondiale attractive.

En septembre, le gouvernement turc a annoncé son intention de mettre en place une infrastructure blockchain nationale pour déployer la technologie au cœur de l’administration publique. Les domaines de l’enregistrement dans les registres fonciers, la certification universitaire, et les douanes seront les premiers qui utiliseront ce nouveau système.

 

Cette annonce fait suite à l’approbation par le président chinois Xi Jinping de la technologie de la blockchain et de l’accélération des efforts du pays pour l’appliquer à de multiples secteurs. À l’instar de la Turquie, la Chine tente également de créer sa propre CBDC dans le but d’augmenter l’utilisation mondiale du yuan et de s’éloigner du recours au dollar américain pour les échanges internationaux.

 

RECEVEZ UN RÉCAPITULATIF DE L'ACTUALITÉ CRYPTO CHAQUE DIMANCHE

Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar