Partager cet article :

L’autorité financière de Malte a annoncé que l’exchange majeur Binance n’était pas officiellement autorisé à opérer sur le territoire. Cela pose une fois de plus la question de la localisation de Binance, qui n’a toujours pas été clarifiée.

 

Malte n’est pas responsable de Binance

La Malta Financial Services Authority (MFSA) a publié un communiqué en fin de semaine dernière, afin de clarifier le statut de Binance. Elle explique que l’exchange ne dépend pas d’elle :

« [Les] médias se réfèrent à Binance comme une entreprise “de crypto-monnaies basée à Malte”, la MFSA souhaite réitérer que Binance n’est pas autorisée à opérer dans la sphère des crypto-monnaies par Malte, et n’est donc pas sujette à une régulation et une surveillance de la part de la MFSA. »

Pour opérer une entreprise de ce type à Malte, il faut en effet une licence, mais Binance ne la possède pas. On ne peut cependant pas s’empêcher de voir cela comme un rétropédalage de la part de Malte. En 2018, le gouvernement avait en effet accueilli à bras ouverts l’exchange quand il avait annoncé vouloir s’exporter à Malte après avoir subi la pression des régulateurs. Pour l’instant, on n’a pas plus d’informations sur les raisons de ce revirement.

👉 Plus d’infos dans les dernières nouvelles de la régularisation des cryptos

 

Où se situe le QG de Binance ?

C’est une question à laquelle il est difficile de répondre. Les équipes de l’exchange communiquent de manière volontairement vague sur le sujet, certainement afin de pouvoir esquiver les questions de régulation quand elles en ont besoin. En fin d’année 2019, Binance avait ainsi expliqué :

« L’équipe de Binance est un mouvement global qui consiste en plusieurs personnes travaillant de manière décentralisée, depuis n’importe quel endroit dans le monde. Binance n’a pas de bureaux fixes à Shanghai ou en Chine. »

Quant à Changpeng Zhao, il joue également avec ce flou artistique :

Traduction : « Les bureaux et les QG sont de vieux concepts, tout comme les SMS et les MMS. La roue tourne... »

 

On devine en tout cas l’intérêt de cette stratégie pour l’exchange, qui en ne se déclarant pas spécifiquement dans un pays dispose de plus de libertés. En particulier à une époque où les régulateurs de tout bord renforcent la pression sur les entreprises crypto.

👉 Lisez notre guide d’utilisation de Binance

 

RECEVEZ UN RÉCAPITULATIF DE L'ACTUALITÉ CRYPTO CHAQUE DIMANCHE

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdataSite de Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar