L'entreprise sud-coréenne Kakao chercherait à faire lister sa cryptomonnaie Klay sur un exchange chinois. La nouvelle a été rapportée par le média local News1 Korean le 31 août.

 

Des difficultés à venir pour Kakao et son token ?

Selon le rapport, l'entreprise chercherait à déployer son token sur deux plateformes, l'une en Chine et l'autre en Corée du Sud. Cependant, il semble que le gouvernement sud-coréen puisse l'empêcher de permettre l'implémentation de la cryptomonnaie sur une plateforme locale.

Bien qu'étant l'un des plus grands conglomérats du pays avec 8,8 milliards de dollars d'actifs, Kakao fait face à une réaction négative des autorités pour le déploiement de son token sur un exchange sud-coréen. Selon un fonctionnaire de sa filiale blockchain Ground X, un listing sur un exchange local fait face à de nombreux obstacles, le projet ayant notamment levé des fonds auprès d'investissements étrangers par l'intermédiaire de son bureau basé à Singapour.

Le gouvernement sud-coréen s'est montré préoccupé par le secteur des cryptomonnaies, interdisant les Initial Coin Offerings (ICO) en septembre 2017. Il a également introduit le système de vérification d'identité pour tous les exchanges en janvier 2018, ce qui a rendu difficile l'ouverture de comptes bancaires pour de nombreuses nouvelles plateformes. Le rapport suggère que même si certaines activités dans les zones de floues ont été autorisées, il sera difficile pour les autorités d'ignorer les ambitions de Kakao, d'autant plus que l'entreprise aurait en quelque sorte contourné l'interdiction de proposer des ICOs sur le territoire.

 

Un retour sur ses décisions passées ?

Toutefois, un listing de son token Klay serait un changement des promesses originelles de l'entreprise. En effet, Jae-Sun Han, CEO de Ground X, a déclaré fin 2018 que Klay ne serait échangeable sur aucun exchange et a été conçu principalement pour les développeurs cherchant à utiliser la plateforme de blockchain publique Klaytn.

Le géant sud-coréen de l'Internet exploite l'une des plateformes de messagerie les plus utilisées, dénommée KakaoTalk, avec environ 400 millions d'utilisateurs recensés, dont 10 % d'utilisateurs actifs quotidiennement. L'entreprise possède également d'autres services très populaires en Corée du Sud. Afin d'intégrer sa cryptomonnaie à la plateforme de messagerie instantanée, Ground X est en train de mettre au point un wallet spécifique appelée Klip qui prendra en charge le token Klay. Celui-ci devrait arriver sur le marché avant 2020.

 

Pour toutes ces raisons et malgré le potentiel non suivi de ses paroles passées, l'entreprise préfère prendre ses précautions et tente de faire lister son token auprès d'exchanges hors de la juridiction sud-coréenne. Malgré l'importance de l'entreprise et des moyens qu'elle utilise, les régulateurs locaux semblent plutôt inquiets quant à ce que pourrait faire Kakao avec son token et sa masse d'utilisateurs.

 

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Depuis 2017, je m'intéresse au Bitcoin, aux cryptomonnaies et à la technologie blockchain associée. Je crois fermement en ces innovations technologiques et qu’elles révolutionnent déjà de nombreux secteurs.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments