Lors d'un événement ayant eu lieu aux bureaux de Twitter à New York, Jack Dorsey, CEO du réseau social et de Square, a bien fait comprendre que Twitter ne participera jamais au projet Libra sur Facebook.

 

Un avis bien ferme sur la question

Lorsque la question de la possibilité pour Twitter de rejoindre Libra a été évoquée, il a rapidement réagi en déclarant :

Non. Pas question. Rien au sein de la Libra ne devait être une cryptomonnaie pour faire ce qu'ils veulent en faire. Ils utilisent cette étiquette généreusement. C'est complètement faux. Je ne sais pas si c'est un gadget, mais la cryptomonnaie n'était pas nécessaire pour faire fonctionner cette chose.

Jack Dorsey a expliqué les raisons pour lesquelles il n'appréciait pas le projet Libra :

Ce n'est pas un projet ouvert aux standards d'Internet qui est né sur Internet. Il est né de l'intention d'une entreprise, et elle n'est pas conforme à ce que je crois personnellement et à ce que je veux que notre entreprise défende.

Le CEO de Twitter était cependant plus enthousiaste quant à l'utilisation de monnaies numériques décentralisées pour le traitement des paiements en citant notamment le Bitcoin (BTC) :

Je pense qu'Internet est en quelque sorte un État-nation émergent à presque tous les égards. Il a presque une monnaie maintenant sous la forme de la cryptomonnaie avec le Bitcoin.

 

Facebook va-t-il trop loin ?

Ses propos interviennent après que Mark Zuckerberg, CEO de Facebook, ait dû répondre à six heures de questions sur la Libra et sur Facebook devant le Congrès cette semaine. Il a notamment mis l'accent sur le fait que la Libra pourrait être une sorte de bouclier contre la future monnaie numérique de la Chine. Zuckerberg a défendu son projet de stablecoin en insistant qu'il était dans l'intérêt des États-Unis d'autoriser une telle monnaie à voir le jour. Jack Dorsey s'est aussi exprimé sur le sujet :

Beaucoup d'entre eux semblaient s'inspirer de la tradition américaine. J'ai peur que si nous nous basons trop sur ce concept, nous perdions la capacité d'expérimentation et d'expansion. Nous ne servons pas seulement un public américain, nous servons un public mondial ...

Jack Dorsey semble très attaché à la vision originelle de la communauté d'Internet et n’adhère pas au fait qu'une entreprise telle que Facebook se lance dans un projet de cette ampleur, surtout hors de son champ d'action présumé.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments