Selon des données recueillies par la société de marketing numérique SEMRush, le Bitcoin (BTC) est le troisième moyen de paiement le plus utilisé pour les achats en ligne par les internautes italiens.

 

Une preuve de confiance

Le Bitcoin se place juste derrière le service de paiement en ligne PayPal et la carte prépayée rechargeable PostePay. En moyenne, le Bitcoin est utilisé plus de 215 800 fois par mois alors qu'American Express n'est utilisée que 189 000 fois. D'autres cartes de crédit comme Visa et MasterCard ne seraient utilisées qu'environ 33 950 fois par mois.

Les données de SEMRush révèlent que l'activité des transactions incluants du Bitcoin en Italie a atteint des sommets en juin dernier, avec environ 368.000 transactions réalisées au cours de ce seul mois. Cette période était par ailleurs marquée par une forte hausse du prix du Bitcoin, passant de 8 000 dollars à 12 500 dollars en quelques semaines.

Les Italiens semblent accorder une certaine confiance au Bitcoin et à ses usages potentiels. Fait intéressant d'après les données de Coin ATM Radar, l'Italie se place en 9e position mondiale en termes du nombre d'ATM Bitcoin disponible sur son territoire. Avec 60 distributeurs, le pays est bien loin devant la France qui n'en possède que 3.

 

Encore loin de la tête du classement

Le service de paiement en ligne PayPal reste le choix de prédilection pour les transactions en ligne en Italie avec environ 1,3 million de transactions de paiement par mois. Le prestataire de services de paiement italien PostePay le suit de près avec environ 1,2 million de transactions mensuelles.

Il est cependant vraisemblable que les chiffres pour ces deux processeurs de paiement comprennent aussi bien des transactions effectuées avec des comptes liés à des cartes de crédit que des comptes bancaires.

Les dépenses totales consacrées à des achats en ligne en Italie s'élevaient à plus de 40 milliards d'euros en 2018. L'année 2019 n'étant pas encore terminée, les nouveaux chiffres qui seront prochainement connus nous donneront plus d'informations sur la valeur cumulée des achats en ligne réalisés avec du Bitcoin.

 

Fait déterminant en Italie, la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) ne s'applique pas aux transactions dans lesquelles les cryptomonnaies sont échangées avec des monnaies faites et vice versa. La régulation autour des cryptomonnaies en Italie reste assez floue et cela profite fortement à la part de la population intéressée par ce secteur.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments