Partager cet article :

 

Qui gagnera le match Bitcoin (BTC) VS altcoins ? Arianna Simpson, une investisseuse qui a toujours soutenu le Bitcoin, explique sa vision.

 

Qui sont les “Bitcoin maximalists” ?

Depuis la bulle économique qui a porté le Bitcoin et les altcoins aux nues en 2017, le paysage des cryptodevises a été bousculé. Les investisseurs se sont polarisés, à cause d’une année 2018 bien maussade pour le prix des cryptos. Certains estiment que seul le Bitcoin peut triompher et qu’il s’agit de la seule crypto-monnaie avec suffisamment de réputation pour être adoptée globalement. Ce sont les “Bitcoin maximalists”, les fans enthousiastes du BTC.

Cette frange des investisseurs s’est montrée particulièrement vocale ces derniers mois. La faute à deux facteurs : d’une part, la domination du Bitcoin, qui est très élevée et atteint des niveaux comparables à ceux de 2016 et 2017. De l’autre, une nébuleuse des altcoins qui peine encore à trouver sa place, et surtout à proposer des solutions concrètes face à des problèmes de scalabilité. La technologie existe, mais elle est difficile à proposer aux masses.

 

Une investisseuse avertit les Bitcoin Maximalists

Arianna Simpson, qui a figuré parmi les premiers investisseurs en Bitcoin, estime cependant que cette vision des choses est faussée, comme elle l’a expliqué dans une série de tweets :

Traduction : “Le BTC a clairement surpassé la plupart des autres crypto-actifs avec une belle marge de cumul annuel. Mais penser que cela sera toujours le cas (ou que détenir du BTC est la seule stratégie gagnante) me paraît ridicule.

Simpson estime que si le Bitcoin a dominé depuis aussi longtemps, cela ne veut pas dire qu’il gardera cet avantage au cours des années à venir. Elle rappelle notamment qu’en 2017, les altcoins étaient considérés comme des héritiers du BTC, qu’ils étaient voués à dépasser.

Traduction : “En réalité, l’ETH a été un investissement avec de meilleures performances que le BTC pour beaucoup (même en prenant en compte la correction massive de 2018 !). Le BTC reste donc roi, mais discréditer tout le reste est idiot.

 

Simpson rappelle que les autres blockchains, qui sont développées par des équipes de “haut calibre” arriveront très certainement à se faire une place de choix au bout de plusieurs années de développement. Pas en tant que rivaux du Bitcoin, mais en tant que compléments.

Traduction : “Pour résumer, je pense que dire “les altcoins sont morts” et que le Bitcoin seul perdurera est absurde. Je garderai définitivement du BTC sur le long-terme. Mais appelez-moi si vous essayez de déployer une appli sur le réseau du Bitcoin plutôt que sur l’Ethereum – les blockchains alternatives ne vous paraîtront plus si inutiles en fin de compte !

 

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdataSite de Marine DebelloirMail de Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar