La majorité des investisseurs de Telegram auraient accepté de reporter le lancement du réseau TON et, par conséquent, ne demanderont pas le remboursement de leurs fonds. La somme totale correspond à 1,7 milliard de dollars, répartis en tokens Gram.

 

Un lancement prévu dans maintenant 6 mois

Selon des propos recueillis par Forbes Russie, deux sources proches de l'équipe de Telegram ont déclaré que les deux groupes d'investisseurs avaient accepté de reporter le lancement du réseau TON au plus tard pour le 30 avril 2020, et par conséquent, leurs investissements sont maintenus dans le projet. Dans le cas où la proposition de report faite par Telegram n'était pas acceptée, les investisseurs étaient dans l'obligation de se retirer du projet tout en récupérant 77% de leurs investissements.

L'audience programmée au 24 octobre sur la question du token Gram et de s'il devait être considéré comme une valeur mobilière a également été reportée aux 18 et 19 février prochain. Selon le rapport, Telegram a également publié une lettre officielle qualifiant ce retard de réconfortant, car il lui permettra de préparer son argumentation :

Les audiences de février sont différentes de celles qui avaient été prévues pour le 24 octobre, car elles ne devraient porter que sur l'éventuel report du lancement de la plateforme. Nous et nos conseillers prendrons le temps de nous assurer que la position de Telegram soit défendue et appuyée autant que possible lors de l'audience de février.

 

Des investisseurs mitigés

Le projet blockchain de Telegram repart donc vers la bonne direction, mais l'espoir que le TON voit le jour commence peu à peu à quitter les investisseurs. La société reste toujours en difficulté, mais garde au moins la confiance de ses défenseurs du premier jour. Un investisseur du projet TON a déclaré à CoinDesk :

Nous avons voté pour attendre, bien que nous soyons certains que Telegram ne sera pas en mesure de clarifier les choses avec la SEC.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le fait que le combat contre la SEC soit loin d'être gagné n'a pas l'air d'effrayer les investisseurs. Il a ajouté que même si Telegram doit un jour procéder à un remboursement, ceux-ci obtiendraient tout de même une plus-value non négligeable.

 

Le besoin de retarder le lancement du TON a été communiqué après que la Securities and Exchange Commission des États-Unis a prononcé une injonction temporaire contre Telegram, l'accusant d'avoir procédé à une vente illégale de ses premiers tokens Gram. L'acceptation du report proposé par la société à ses investisseurs est un réel soulagement pour que l'application de messagerie puisse continuer à travailler sur l'élaboration du TON. Grâce à cet accord, Telegram obtient plus de temps pour convaincre les régulateurs américains tout en évitant que son projet soit réduit à néant.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Depuis 2017, je m'intéresse au Bitcoin, aux cryptomonnaies et à la technologie blockchain associée. Je crois fermement en ces innovations technologiques et qu’elles révolutionnent déjà de nombreux secteurs.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments