Inde : Koinex ferme en raison de la pression réglementaire du pays

 

Fermeture Koinex

 

Dans un post publié sur Medium le 27 juin 2019, Koinex, la plus importante plateforme indienne de trading de cryptomonnaies, a annoncé qu’elle arrêtait ses services dans le pays en raison de l’environnement réglementaire difficile.

L’Inde empêche l’essor des cryptomonnaies

Lancée en août 2017, Koinex était la plus importante plateforme indienne d’échanges de cryptomonnaies en volume déclaré. Lors du bull-run du Bitcoin (BTC) vers la fin de 2017, l’exchange avait enregistré plus de 265 millions de dollars en volume de transactions et plus de 40 000 nouveaux utilisateurs en une seule journée. L’exchange s’est rapidement imposé comme la première plateforme de crypto-actifs de l’Inde et a connu une rapide rentabilité pour ses créateurs.

L’équipe de Koinex a affirmé qu’elle a été forcée de fermer ses services en raison de l’interdiction pour les sociétés liées aux cryptomonnaies d’établir des relations bancaires – ordonnée par la Reserve Bank of India (RBI) en avril 2018 – signifiant qu’il était économiquement irréalisable de continuer à fonctionner normalement.

Koinex a commenté :

Nous avons toujours été confrontés à des refus de services de paiement de la part des passerelles de paiement, des fermetures de comptes bancaires et des blocages des transactions pour le commerce des crypto-actifs. Même pour les transactions non liées aux cryptomonnaies comme le paiement des salaires, de la location et de l’achat d’équipements. De plus, les membres de notre équipe et les fournisseurs de services ont dû répondre aux questions de leurs banques respectives – simplement en raison d’une association avec un opérateur d’échange de biens numériques.

L’exchange a tout de même voulu rassurer ses utilisateurs, ils ont la possibilité de retirer leurs fonds de la plateforme jusqu’au 15 juillet.

 

Nous vous remercions de votre soutien et soyez assurés que nous sommes là pour vous aider
à retirer en toute sécurité vos actifs numériques (Koins) de vos wallets Koin.
La date limite pour retirer toutes vos Koins est fixée au lundi 15 juillet 2019 à 21 heures.

 

Une réglementation de plus en plus sévère

Avertissant qu’il n’était plus économiquement faisable de servir les clients, Raj a ajouté :

La décision finale a été prise après avoir dûment considéré tous les derniers développements dans l’industrie de la crypto et de la blockchain en Inde… Malheureusement, nous n’espérons pas trop que les choses vont changer pour le meilleur dans un proche avenir.

L’Inde est en train de devenir l’une des juridictions les plus draconiennes du monde pour les détenteurs de cryptomonnaies, les législateurs envisageant actuellement un cadre juridique pour interdire complètement celles-ci. On ne sait toujours pas comment cette politique fonctionnerait dans la pratique ni si elle prendra vraiment effet.

La proposition faite au début du mois par des législateurs indiens d’introduire une peine d’emprisonnement de 10 ans pour les citoyens indiens qui utilisent des cryptomonnaies a également contribué à une forte baisse du volume des échanges. L’Inde ne semble pas encore prête à accepter le Bitcoin et la technologie de la blockchain. Ce qui est bien dommage lorsqu’on pense au nombre d’habitants que comporte le pays, et donc le nombre gigantesque de potentiels utilisateurs de la technologie.

 

Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar