L’exchange Cryptopia a annoncé dans un communiqué sa mise en liquidation judiciaire le 15 mai 2019. La plateforme, qui avait été hackée en janvier 2019, peinait à retrouver sa stabilité après le vol de 23 millions de dollars néo-zélandais (NZD). Le processus pourrait prendre plusieurs mois, l’urgence étant de stabiliser les fonds des clients.

 

Les conséquences d’un hack d’ampleur

L’exchange figurait parmi les plateformes de moyenne taille. En janvier 2019, elle comptait seulement une cinquantaine d’employés et 1.5 million d’utilisateurs. D’après Cryptopia, le hack représente plus de 9 % de ses fonds en crypto-monnaies. Une somme importante, qui n’a pas permis à l’entreprise de se remettre de cette attaque. Dans son communiqué, elle souligne d’ailleurs l’impact trop élevé : « Le très médiatisé hack de l’exchange de Cryptopia en janvier 2019 a eu un impact lourd sur les affaires de l’entreprise. Malgré les efforts de la direction pour réduire les coûts et revenir à la profitabilité, il a été décidé que l’affectation de liquidateurs judiciaires serait le meilleur scénario pour les clients, l’équipe et les autres parties prenantes. »

Cette fin d’histoire regrettable n’est cependant pas entièrement une surprise. Cryptopia avait peiné à reprendre un service normal, même plusieurs mois après l’attaque. En avril, l’entreprise avait annoncé par un tweet qu’elle n’avait pour l’instant réussi à sécuriser que 50 % des 457 tokens disponibles sur la plateforme. Les dépôts et retraits des plus grandes monnaies comme le Bitcoin (BTC) et le Ripple (XRP) avaient également pris plusieurs mois pour être autorisés à nouveau. Sans compter sur un mois entier où les bureaux néo-zélandais avaient été fermés, pour les besoins de l’enquête de police.

 

Une résolution qui pourrait prendre des mois

Malgré la décision prise, la liquidation de Cryptopia pourrait cependant prendre un certain temps. Les clients devront donc s’armer de patience. Selon le liquidateur judiciaire David Ruscoe : « Nous comprenons que les clients de Cryptopia veuillent que cette affaire soit réglée le plus vite possible. Nous allons conduire une enquête minutieuse, en travaillant avec différentes parties y compris la direction et les actionnaires, pour trouver la meilleure solution. » Il ajoute que cela ne se fera pas rapidement : « Compte tenu de la complexité de l’affaire, nous nous attendons à ce que l’investigation prenne des mois plutôt que des semaines. »

 

La société Cryptopia n’avait pu rouvrir qu’en mars 2019 suite à son piratage. Elle n’aura tenu que deux mois avant de devoir fermer définitivement ses portes. Après le hack de Binance ces derniers jours, c’est une confirmation de plus qu’en terme de sécurité des actifs, la prudence est de mise.

 

Si vous recherchez des plateformes d'échange de crypto-monnaies très sûres et simples d'utilisation, voici nos 2 de nos préférées :


Coinbase - 10€ offerts avec ce lien pour 100€ de crypto-monnaie acheté !

Plateforme réputée, sécurisée et simple d'utilisation. Une fois vos cryptos en poche, vous pourrez les envoyer sur Binance ou une autre exchange et les utiliser pour acheter des coins non disponibles sur Coinbase.


 

Binance - Acheter des cryptos sur un top exchange

Il est possible d'acheter des centaines de crypto-monnaies sur Binance, une plateforme très réputée qui possède une interface fluide et ergonomique.


 

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments