La firme Chainalysis a étudié les arnaques aux cryptos, qui persistent pendant la crise du Covid-19. Les montants envoyés aux crypto-scammers sont en nette baisse, mais le chiffre est trompeur, selon l’analyse.

 

Les arnaques aux cryptos en baisse pendant la crise du Covid-19 ?

Selon Chainalysis, la valeur des fonds envoyés aux arnaques aux cryptos a plongé ces dernières semaines :

Valeur des fonds envoyés aux arnaques aux cryptos

Valeur des crypto-monnaies envoyées aux adresses des scammers. Source : Chainalysis

 

Au total, les arnaques aux cryptos ont connu un afflux d’argent en baisse de 33% depuis le début du mois de mars. Comme le souligne l’analyse, les arnaques qui perdent de l’argent ne sont pas celles qui capitalisent sur la peur du Covid-19. Ce sont les arnaques aux cryptos de type « faux investissements » et « pyramides de Ponzi », qui perdent le plus de revenus. Pour rappel, elles représentaient 95% des fonds envoyés aux scammers au cours de l’année 2019, c’est donc le secteur principal de ce type de fraudes.

👉 A lire sur ce sujet : Coronavirus (Covid-19) : les arnaques aux cryptos se multiplient

 

Le nombre de transactions plutôt en hausse

Alors est-ce qu’on serait en train d’assister à un élan de philanthropie pour les scammers, qui auraient décidé que tromper les gens en pleine crise, ça n’est pas très délicat ? Eh bien non, selon Chainalysis. Si on regarde le nombre de transactions vers les arnaques aux cryptos, l’activité des scammers est toujours au plus haut :

Nombre de transactions arnaques aux cryptos

Nombre de transferts de cryptos aux arnaques les plus importantes. Source : Chainalysis

Depuis la fin du mois de février, la tendance est en réalité constante : un nombre similaire de personnes envoie des cryptodevises aux scammers. Ils sont même plus nombreux pour la dernière semaine analysée. La chute des revenus des scammers s’expliquerait donc simplement par la baisse des prix :

« Nous voyons que la perte de valeur est causée presque entièrement par la chute des prix des crypto-monnaies. La plupart de ces arnaques ont reçu la même valeur, voire plus, dans leurs pièces natives, depuis l’intensification de la crise au début du mois de mars. »

 

Cela s’explique par la méthodologie des scammers, qui demandent souvent à leurs victimes un prix fixe établi en Bitcoin ou dans d’autres cryptos. Ces prix n’ont pas été ajustés lors de la chute des cours, ce qui a conduit à cette baisse des revenus. Le secteur des arnaques aux crypto-actifs ne connaît donc malheureusement pas de crise...

👉 Lisez aussi notre florilège des crypto-arnaques

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments