Le géant sud-coréen des télécoms KT a annoncé le lancement de « Paperless », une plateforme pour la gestion des contrats basée sur une blockchain.

 

Une plateforme accessible à tous

Cette nouvelle plateforme permet à ses utilisateurs de créer, de distribuer et de stocker des contrats sous forme électronique. Une fois que les contrats ont été téléchargés sur Paperless, les utilisateurs peuvent vérifier toute altération ou modification.

Le nouveau service pourra vérifier la validité des contrats et abonnements en les authentifiant par l'intermédiaire d'une autorité d'horodatage, éliminant ainsi le risque de falsification.

Les contrats multilatéraux, ainsi que les contrats de travail entre l'entreprise et ses employés, pourront être traités. Ainsi, jusqu'à 1000 contrats pourront être signés en même temps et KT affirme que le gain de temps et d'argent est considérable.

Toutefois, en raison de la scalabilité limitée de sa blockchain, jusqu'à 5 000 contrats peuvent être créés par jour sur la plateforme.

Nous attendons de la solution KT Paperless qu'elle réduise la gestion des documents d'entreprise et les coûts afin d'améliorer également le processus commercial,a déclaré Yoon Dong-sik, directeur commercial de KT.

La plateforme Paperless ne sera pas uniquement réservée aux activités de KT, mais également aux établissements qui ont de nombreuses interactions contractuelles avec ses clients, notamment les hôpitaux, les académies privées et les salles de sports.

 

KT, acteur local de la blockchain

Cela fait déjà plusieurs années que KT s'est tournée vers la blockchain pour le développement de ses nouveaux produits. Le climat local très favorable à ces innovations en est la raison principale.

La Corée du Sud reste l'une des principales terres d'innovation pour des solutions utilisation cette technologie. En décembre dernier KT a été choisie par la seconde ville du pays, Busan, pour développer une monnaie locale basée sur la blockchain.

Le géant des télécoms s'est rapidement imposé comme l'un des leaders du marché en Corée du Sud, notamment en développant des blockchains d'entreprises et des systèmes d'identification numériques pour ses clients.

👉 Pour en savoir plus : La ville de Busan lance une monnaie locale basée sur la blockchain avec le soutien de KT.

 

La Corée du Sud intègre semaine après semaine les cryptomonnaies et la blockchain auprès de sa population. En pleine crise de la pandémie de Covid-19, les initiatives de ce type se multiplient et les cryptomonnaies se trouvent de nouveaux cas d'utilisation.

En ce moment même, un airdrop à l'initiative du gouvernement est organisé dans la province la plus peuplée du pays pour apporter une aide financière à ses habitants. Pour obtenir cette aide d'environ 74 euros, ils ont le choix entre recevoir des cartes prépayées ou des stablecoins.

👉 Pour apprendre plus : une province sud-coréenne distribuera des stablecoins pour soutenir les habitants.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments