Le géant sud-coréen des télécoms, KT, a annoncé le 19 décembre avoir été choisi comme agence d'exploitation pour la nouvelle monnaie locale basée sur la blockchain de la ville de Busan, le « Dongbaekjeon ». Le lancement est prévu pour le 30 décembre prochain dans la 2e ville la plus importante de Corée du Sud derrière la capitale Séoul en termes de population avec 3,5 millions d'habitants.

 

Une aide pour les commerces locaux

Le Dongbaekjeon est une combinaison de Dongbaek, la fleur représentant la ville de Busan, et de Jeon, le terme qui désignait autrefois la plus petite unité du won, la monnaie nationale. Cette monnaie locale sera donc basée sur une blockchain et sera émise par le gouvernement de Busan pour stimuler l'économie des petits commerces de la ville. L'émission annuelle est évaluée à 300 milliards de wons, soit près de 258 millions de dollars.

Les habitants pourront demander et recharger leur carte dédiée avec l'application mobile Dongbaekjeon ou directement par l'intermédiaire des banques partenaires, Hana Bank ou Busan Bank. Les utilisateurs pourront utiliser le service dans n'importe quel magasin de Busan doté d'un terminal de carte de crédit. La compatibilité sera toutefois moins fréquente chez les grands magasins afin d'encourager les dépenses auprès des petits commerces locaux.

Dongbaekjeon Card

                      La carte dédiée au Dongbaekjeon

 

Cette monnaie locale ne sera pas uniquement intéressante pour les petits commerces, le gouvernement métropolitain de Busan appliquera un système de cashback pour rendre l'utilisation du Dongbaekjeon plus attractive. À cet effet, 6% du montant de la transaction sera reversé aux utilisateurs. Pour marquer le déploiement du Dongbaekjeon, la valeur du cashback sera portée à 10% durant tous le mois de janvier, de quoi très certainement convaincre une importante part de la population.

D'après Yoo Yong-kyu, directeur général du pôle blockchain de KT, la blockchain peut apporter la stabilité nécessaire au bon fonctionnement du réseau des transactions :

La stabilité de la plateforme est très importante pour exploiter de manière stable le marché de la monnaie locale, où des centaines de milliards de wons sont échangés. Nous allons contribuer activement à la stabilité du Dongbaekjeon et à la revitalisation de l'économie régionale de Busan en nous appuyant sur notre savoir-faire et sur la stabilité de la technologie de la blockchain.

Les Sud-Coréens sont généralement très ouverts sur les nouvelles technologies et se présentent comme l'un des publics le plus enclins à tester des innovations liées à la blockchain. La réception positive de cette initiative auprès des locaux est donc déjà presque assurée.

 

Cette année, les gouvernements régionaux, notamment ceux de Busan et de l'île de Jeju, auront lancé de nombreuses initiatives dans leurs zones économiques pour encourager le développement et l'utilisation par leurs habitants de la blockchain. La ville de Busan avait déjà annoncé son intention de mettre en place une monnaie locale en juillet dernier. Au niveau national, la Corée du Sud s'emploie à établir des cadres plus clairs pour la réglementation du secteur des cryptomonnaies et de la blockchain, encore trop flous à ce jour.

 

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments