CoinShares, Blockhain et l’entreprise suisse MKS se sont associés pour proposer un token adossé à l’or. Il sera lancé sur une sidechain du Bitcoin, comme l’explique un communiqué publié hier.

 

L’or associé au Bitcoin dans un token

MKS est une société suisse faisant partie d’un groupement mondial qui rassemble les entreprises de l’or. Elle s’associe à CoinShares, le plus grand gestionnaire d’actifs numériques d’Europe, ainsi que Blockchain, qui fournit le wallet éponyme. Après une phase de développement de deux ans, ils proposent maintenant leur crypto-monnaie : le DGLD.

20 millions de dollars en or ont été numérisés afin d’être proposés en tant que crypto-actifs. L’or physique est stocké en Suisse et chaque token de DGLD représente un dixième d’once d’or. Pour créer un token, la mesure en or correspondante est placée dans un coffre-fort physique. Ensuite, le DGLD est envoyé sur le wallet de l’acheteur, comme preuve de possession de cet or.

 

Combiner le meilleur des deux mondes

Le communiqué explique que ce projet vise à fournir une alternative aux moyens classiques d’acheter de l’or. « Traditionnellement, les acheteurs choisissent un produit synthétique comme un ETF, car cela est plus pratique, mais cela inclut plusieurs couches d’intermédiaires. Ou bien ils achètent de l’or physique et le stockent eux-mêmes. Le DGLD représente un nouveau format qui fournit une solution pratique et sécurisée, sans les intermédiaires. »

Selon Danny Masters, le président de CoinShares, ce token permet aux investisseurs de choisir l’or, en introduisant les nouvelles technologies des registres distribués pour moderniser le processus : « Le DGLD combine la stabilité de l’actif le plus durable : l’or, avec la sécurité du réseau mondial le plus résistant : le Bitcoin. » Pour cela, le DGLD utilise la sidechain du Bitcoin « Ocean », qui a été créée par CommerceBlock, une entreprise londonienne. Elle permet de valider les transactions et de les vérifier grâce à l’architecture du BTC.

Dans un premier temps, les tokens de DGLD seront exclusivement proposés sur The Pit, l’exchange de Blockchain. Ils seront disponibles pour plus de 200 pays, avec une intégration des monnaies FIAT, dont l’euro. Le communiqué indique que les achats de DGLD seront débloqués « au cours du trimestre ».

 

À cause du risque de récession aux États-Unis et de l’incertitude financière mondiale, le cours de l’or grimpe ces derniers mois. Face à cela, de plus en plus de projets essaient de numériser l’or, afin de profiter de sa stabilité. La semaine dernière, nous vous expliquions ainsi que la plus grande raffinerie d’or d’Australie avait également lancé un stablecoin.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments