CME Group ferme sa salle des marchés en réponse au Covid-19

CME Group ferme sa salle des marchés en réponse au Covid-19

Le Chicago Mercantile Exchange, CME Group, la deuxième entreprise financière ayant lancé des contrats à terme Bitcoin aux États-Unis, suspendra ses activités à Chicago à partir du 13 mars. Cette décision fait suite au fait que l'épidémie du Covid-19 a officiellement été reconnue comme étant une pandémie mondiale.

 

Une mesure de précaution

La bourse des produits dérivés, qui simplifie le trading des contrats liés au pétrole, aux produits agricoles et aux actions américaines, a déclaré avoir pris cette décision par mesure de précaution en raison de la propagation du Covid-19.

Dans le communiqué, la bourse a indiqué que cette mesure était prise en guise de précaution :

Aucun cas de Covid-19 n'a été signalé dans la salle des marchés ou dans le bâtiment du Chicago Board of Trade. La réouverture de la salle des marchés sera examinée au fur et à mesure que des directives médicales relatives au coronavirus seront disponibles.

Selon CME, ce sont environ 450 personnes qui travaillent chaque jour dans cet espace confiné qu'est la salle des marchés.

Bien que cette décision pourrait affecter les marchés traditionnels, les produits dérivés du Bitcoin ne devraient pas être touchés, le CME Globex, la plateforme en ligne d'échange de titres financiers et de contrats à terme est bien évidemment toujours disponible.

En janvier, le volume des transactions d'options Bitcoin Chicago Mercantile Exchange a atteint 275 BTC soit 2,1 millions de dollars le jour même du lancement de ce nouveau produit sur le marché.

👉 À lire sur le même sujet : CME Group lance des options sur ses contrats à terme Bitcoin.

 

L'ensemble de l'écosystème est touché

Le célèbre exchange Coinbase, basé à San Francisco, et Messari, une société de crypto-analyse basée à New York, ont tous deux indiqué que leurs employés travailleront à domicile jusqu'à nouvel ordre.

Malgré les 220 cas confirmés de Covid-19 dans la ville, un porte-parole de la société mère de la Bourse de New York, ICE (également opérateur de Bakkt), a déclaré qu'elle n'avait pas l'intention de fermer sa salle des marchés à Wall Street.

À l'heure de l'écriture de cet article, la situation s'aggrave aux États-Unis. Ce sont maintenant 1329 cas qui ont été recensés, dont 25 dans l'Illinois, l'État où CME est localisé.

👉 À lire sur le même sujet : Le Bitcoin plonge, que se passe-t-il sur les autres marchés ? (Or, pétrole...)

 

Même si le Bitcoin ne sera probablement pas directement affecté par l'arrêt de la salle des marchés de CME en elle-même, l'impact que cela peut avoir sur le marché boursier classique peut être considérable.

Dans le cas où d'autres bourses ferment également leurs salles de marchés, même si une grande partie des échanges se font maintenant en ligne, l'effet sur l'économie au niveau macro pourrait se faire ressentir et donc de surcroît affecter le Bitcoin par la suite.

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Imposition des cryptomonnaies : quels pays européens ne taxent pas encore les plus-values ?

Imposition des cryptomonnaies : quels pays européens ne taxent pas encore les plus-values ?

Ethereum : les projets cryptos à surveiller avec la sortie de Shanghai

Ethereum : les projets cryptos à surveiller avec la sortie de Shanghai

Le TOP 5 des films et documentaires sur les cryptomonnaies en 2023

Le TOP 5 des films et documentaires sur les cryptomonnaies en 2023

Pourquoi le Bitcoin (BTC) s’échange-t-il à 37 000 dollars au Nigeria ?

Pourquoi le Bitcoin (BTC) s’échange-t-il à 37 000 dollars au Nigeria ?