Partager cet article :

 

Le Comité permanent du 13e Congrès national du peuple en Chine a adopté une nouvelle loi réglementant la cryptographie le 26 octobre qui entrera en vigueur le 1er janvier 2020, selon le rapport d'un média local.

 

Un rapport implicite au Bitcoin ?

Cette annonce a été faite peu de temps après que le président chinois Xi Jinping eut appelé les citoyens du pays à saisir les opportunités qui s'offraient à eux en adoptant la technologie de la blockchain. On peut lire dans la proposition :

Des lignes directrices et des règlements clairs sont nécessaires pour évaluer les technologies de cryptographie commerciale utilisées dans les principaux domaines liés à l'intérêt national, car le système désordonné actuel ne convient plus à l'industrie.

Le gouvernement chinois affirme que la nouvelle loi encouragera les efforts de recherche et de développement sur les technologies commerciales de cryptographie. Il contribuera également à la création d'un cadre réglementaire normalisé pour ce marché émergent.

Le congrès chinois avait publié en juillet dernier un projet de proposition de cette nouvelle loi. Le document est axé sur la gestion centralisée des mots de passe par le gouvernement et sur la compatibilité des normes de l'industrie avec d'autres systèmes internationaux de cryptographie.

Bien que le document ne mentionne pas explicitement les cryptomonnaies, la cryptographie reste l'un des composants fondamentaux de celles-ci, et notamment du Bitcoin (BTC).

 

Les choses avancent rapidement en Chine

Dans une série de publications sur Twitter, Dovey Wan, cofondatrice de la société de gestion d'actifs Primitive Ventures, a mis en lumière ce qu'il était en train de se passer sur l'Internet chinois :

[tweet 1188654013215993856 align='center']

Traduction : Le People's Daily (le journal officiel du Parti communiste chinois) a tweeté
à propos de la blockchain sur Weibo tout à l'heure avec assez de détails, d'après moi c'est un compte-rendu très percutant.
TL;DR : Bitcoin est juste l'une des applications de la blockchain et cette dernière s'appliquera à de nombreux autres domaines.

 

D'autres captures d'écrans partagées montrent des infographies portant sur « Qu'est-ce que la blockchain » et ce pour quoi la Chine doit se concentrer sur le développement de cette technologie. Une autre publication du People's Daily explique succinctement ce qu'est le Bitcoin et comme il fonctionne. La dernière partie publiée avertit les lecteurs sur les Initial Coin Offerings (ICO) et en quoi elles peuvent être risquées pour les investisseurs. En ce qui concerne la nouvelle loi sur la cryptographie, elle a commenté :

La leçon à retenir est que le développement d'une nouvelle cryptographie, d'algorithmes de hachage, et même l'utilisation de la technologie, sera dans le domaine de la loi officielle. Cela signifie que vous devrez suivre la norme du Parti communiste chinois pour tous les comportements « chiffrés », qui peuvent être très diversifiés, du mining à la propagation de blocs.

Pour autant, la Chine maintient toujours son interdiction du trading de cryptomonnaies, même si le Bitcoin est depuis peu reconnu comme un bien personnel qui a le droit à une protection juridique. Une monnaie numérique de banque centrale (CBDC) est également en cours de développement depuis quelques mois et pourrait avoir un impact énorme sur l'économie du pays ainsi qu'au niveau de la finance internationale.

 

Les probabilités que les nombreuses interdictions autour des cryptomonnaies qui sévissent en Chine changent dans la bonne direction sont au plus haut. Après ces nombreuses déclarations et avancées en seulement quelques jours, la grande majorité des cryptomonnaies originaire de Chine ont connu une hausse énorme de leurs cours. C'est notamment le cas du NEO qui a progressé de 57% en seulement quelques heures après les mots de Xi Jinping.

 

RECEVEZ UN RÉCAPITULATIF DE L'ACTUALITÉ CRYPTO CHAQUE DIMANCHE

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdata twitter-soothsayerdata Mail de Clément Wardzala

Français expatrié en Corée du Sud, je m'intéresse depuis plusieurs années au Bitcoin, aux cryptomonnaies et aux technologies blockchain associées. Je crois fermement en ces innovations technologiques et qu’elles révolutionnent déjà de nombreux secteurs.
Tous les articles de Clément Wardzala.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar