La Chine est prête à déployer sa cryptomonnaie nationale selon la banque centrale

 

Banque Centrale Chine

 

La Banque populaire de Chine (PBOC) prévoit de lancer sa propre cryptomonnaie soutenue par l’État, la Central Bank Digital Currency (CBDC), prétendument d’ici la fin de l’année. Selon un rapport de Shanghai Securities News publié le 10 août, l’annonce a été faite lors d’une session de planification de la PBOC à huis clos lors du China Finance 40 Forum.

 

Un long développement de 5 ans

Mu Changchun, chef adjoint de la Division des paiements et des règlements de la Banque populaire de Chine, a déclaré que le prototype de cette cryptomonnaie existe et que le groupe de recherche consacré au projet a déjà pleinement adopté l’architecture de la blockchain pour cette monnaie. D’après son annonce, la CBDC chinoise ne s’appuiera pas entièrement sur une architecture de blockchain pure, car cela rendrait difficile sont utilisation dans un pays aussi grand de la Chine. En effet, les détaillants exigent des performances élevées en matière de simultanéité.

Selon Mu Changchun, cette monnaie est en phase de recherche et développement depuis 2014. Lors de la réunion de samedi, il a déclaré que : « La monnaie numérique de la Banque Populaire peut maintenant être considérée comme prête ». Selon ses dires, la CBDC utilisera une structure opérationnelle à deux niveaux :

La Banque populaire de Chine est le niveau supérieur et les banques commerciales sont le deuxième niveau. Ce double système de distribution est adapté à nos conditions nationales. Elle peut utiliser les ressources existantes pour mobiliser l’enthousiasme des banques commerciales et améliorer en douceur l’acceptation de la monnaie numérique.

 

Une certaine difficulté pour une utilisation globale

Mu Changchum a détaille que cela améliorera l’accessibilité, augmentera les taux d’adoption parmi le public et favorisera l’innovation parmi les entités commerciales. Lors de la même réunion, le président de China UnionPay, un organisme regroupant 175 banques et institutions financières chinoises, Shaofu Jun, a déclaré que les objectifs de la cryptomonnaie nationale seraient difficiles à atteindre.

Bien que celle-ci puisse résoudre les problèmes liés aux transactions transfrontalières, aux longs délais et aux inefficacités qui subsistent, l’absence de processus opérationnels clairs et d’un cadre réglementaire détaillé du point de vue international sera difficile à surmonter. Toutefois, le GAFI et 15 gouvernements sont sur le point de lancer un système de surveillance des transactions en cryptomonnaie au niveau international. Cette initiative pourrait permettre à la Chine d’utiliser sa cryptomonnaie à des fins commerciales avec ses partenaires internationaux.

Néanmoins, malgré les remarques optimistes de Mu, on ne sait toujours pas exactement quand la monnaie numérique de la Chine sera vraiment lancée sur le marché, mais le fait que ce soit avant 2020 est fortement envisageable.

 

Peut-on considérer cette annonce comme une réponse au conflit commercial qui pèse actuellement entre les États-Unis et la Chine ? Le souhait de la Chine et de proposer un système dont elle pourra garder le contrôle. Avec cette cryptomonnaie directement émise par l’état, le gouvernement sera en mesure de contrôler encore plus efficacement tous les flux monétaires qui transitent au sein de son territoire et par conséquent, avec un meilleur contrôle sur les actions de sa population. Cette nouvelle monnaie pourrait aussi permettre à la Chine de se détacher encore plus de l’utilisation du dollar américain pour ses échanges internationaux.

 

Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar