Pour prévenir les futurs abus de manipulation de ses protocoles, le projet de finance décentralisée (DeFi) bZx a intégré les solutions proposées par Chainlink (LINK), un réseau d'oracles décentralisé off-chain comme base de ses nouveaux oracles de prix à long terme.

 

Prévenir les futures failles

Cette décision fait suite à une attaque ayant visé le protocole Fulcrum de bZx au cours de laquelle un hacker a réussi à manipuler plusieurs autres protocoles DeFi pour extraire 350 000 dollars de la plateforme.

En travaillant en étroite collaboration avec l'équipe de Chainlink, bZx, a identifié les vulnérabilités de sa plateforme afin de les combler et de renforcer sa sécurité globale.

Selon Tom Bean, fondateur et directeur général de bZx, l'intégration de Chainlink permettra à terme de rétablir bZx en tant que protocole de confiance au sein de l'écosystème DeFi dans son ensemble :

Le réseau d'oracles décentralisés de Chainlink augmente considérablement la précision de nos oracles de prix critiques en les dérivant d'une agrégation des principales sources de liquidités. Cela nous permet d'être exposés aux fluctuations de prix sur l'ensemble du marché tout en conservant les normes de sécurité les plus élevées [...] Nous sommes convaincus que l'intégration de Chainlink renforcera la sécurité des fonctions critiques du bZx qui dépendent d'une alimentation précise des prix.

👉 À lire sur le même sujet : Qu'est-ce qu'un oracle ?

 

Chainlink, le meilleur choix ?

Pour mieux comprendre les avantages du nouveau modèle d'oracle proposé par Chainlink, bZx a exposé les problèmes de sécurité liés à l'utilisation d'oracles uniquement on-chain.

Pour appuyer ses propos, bZx revient sur l'extrême importance des données dans l'écosystème DeFi. Les smart-contract étant sont des instruments basés sur des données qui produisent des résultats en fonction des intrants, dans le cas de la DeFi, le règlement précis des contrats financiers dépend essentiellement de la qualité des données de marché en temps réel qui reflètent les conditions réelles du marché.

Même si le smart-contract sous-jacent est parfaitement codé, le résultat dépend toujours entièrement des données d'entrée qu'il reçoit. Cela signifie donc que l'apport de données de marché précises est aussi crucial pour la sécurité de la finance décentralisée que le smart-contract en lui-même.

En utilisant la solution alimentée par Chainlink, bZx augmente considérablement le nombre de données entrantes dans ses smart-contracts et évite par conséquent qu'une source à elle seule ait la capacité de biaiser les actions du smart-contracts.

👉 À lire pour davantage de détails sur la composante off-chain et on-chain des oracles : Qu'est-ce que le ChainLink (LINK) ?

 

Comme tous les protocoles DeFi peuvent être soumis à de telles attaques utilisant la faiblesse des oracles, l'incident ayant touché bZx peut servir d'étude de cas importante sur la façon d'améliorer la sécurité de l'ensemble de l'écosystème, tout en poussant continuellement vers l'objectif final d'une finance complètement décentralisée.

De plus en plus d'acteurs du monde de la finance décentralisée choisissent les solutions de Chainlink afin d'assurer la conformité des données qu'elles utilisent, le projet gagne par conséquent en utilité et se pose plus que jamais comme l'un des projets crypto les plus attractifs du moment.

👉 À lire sur le même sujet : Chainlink (LINK) : le prix bondit et bat son record absolu.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Depuis 2017, je m'intéresse au Bitcoin, aux cryptomonnaies et à la technologie blockchain associée. Je crois fermement en ces innovations technologiques et qu’elles révolutionnent déjà de nombreux secteurs.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments