Les pays du groupe BRICS, dont la Chine, la Russie et le Brésil, envisagent l’utilisation d’un système de paiement commun qui pourrait reposer sur la crypto-monnaie et les technologies des registres distribués.

 

Le BRICS, c’est quoi ?

Le BRICS est un groupe de pays émergents (ou réémergents, dans le cas de la Russie), qui se réunit dans des sommets annuels similaires à ceux du G7 chaque année. Le groupe est composé du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine et de l’Afrique du Sud (South Africa en anglais). Ces pays ont commencé à peser fortement dans l’économie mondiale : ils représentaient 16 % du PIB mondial en 2001, mais ce chiffre pourrait grimper jusqu’à 40 % en 2025 selon les prévisions.

 

Une crypto-monnaie commune pour les BRICS ?

Comme l’explique CoinTelegraph, qui rapportait la nouvelle en fin de semaine dernière, ces cinq pays du BRICS seraient en train d’envisager l’utilisation d’une crypto-monnaie commune. Pendant la réunion du Conseil d’affaires du BRICS, ils ont en effet discuté d’un système de paiements internationaux, comme l’a rapporté Kirill Dmitriev, le directeur du Russian Direct Investment Funds (RDIF). Ce système permettrait de se détacher de la méthode SWIFT, qui est majoritairement utilisée par les pays développés.

Selon Dmitriev : « Un système de paiement BRICS efficace et opérationnel pourrait stimuler les règlements entre devises nationales et assurer la stabilité des règlements et investissements entre nos pays, qui forment plus de 20 % de l’afflux global d’investissement étranger direct ». Les pays concernés souhaitent ainsi renforcer les partenariats entre les États et promouvoir la croissance économique au niveau global.

 

À l’échelle nationale, des approches qui se concrétisent

Ce projet est porté par des pays qui ont déjà formulé leur intérêt pour les crypto-actifs à l’échelle nationale. La Chine en premier lieu est sur le point de sortir son « crypto-yuan » qui pourrait devenir une petite révolution à lui tout seul. Et on prête également des envies de crypto-rouble à Vladimir Poutine, bien qu’aucune confirmation n’ait pour l’instant été officiellement annoncée par le gouvernement. Quant au Brésil, sa Banque centrale a officiellement reconnu les crypto-actifs comme des devises en août dernier.

 

Pour l’instant, ce projet de système de paiement commun n’en est en tout cas qu’au stade d’idée. L’Europe, qui a évoqué la création d’un « e-euro » par la voix de la France et de l’Allemagne, a peut-être eu une influence sur cette initiative. Les années à venir devraient en tout cas être intéressantes du point de vue des stablecoins, qui semblent séduire de plus en plus de gouvernements.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments