SWIFT estime que les cryptos sont “instables et inutiles”

SWIFT

 

Le service de paiements internationaux SWIFT a récemment taclé les crypto-monnaies et leurs ambitions, comme le rapporte le site d’informations FxStreet. Il estime qu’elles ne représentent pas une vraie concurrence pour l’instant.

 

Le système SWIFT, un mastodonte difficile à détrôner

S’il y a un système de paiement qui pourrait s’estimer particulièrement menacé par le développement de monnaies virtuelles et des nouvelles technologies de transactions, c’est SWIFT. La Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunications est actuellement la norme quand il s’agit d’envoyer de l’argent d’un pays à l’autre, mais elle a été critiquée pour ses limitations.
Pour autant, le système a l’expérience pour lui : il prend en charge des millions de paiements chaque jour, et connecte plus de 11 000 banques et institutions financières. Son plus gros défaut, c’est cependant une certaine lenteur. Comme le reconnaît SWIFT, des délais importants, qui peuvent aller jusqu’à plusieurs jours, peuvent s’appliquer aux transactions.

 

SWIFT dédaigne les crypto-monnaies

Pour autant, le service d’échanges ne semble pas se sentir particulièrement menacé par les nouveaux services de paiements plus rapides qui continuent d’émerger. Pour SWIFT, les crypto-monnaies ne sont pas encore un concurrent sérieux. Comme le rapporte FxStreet, un représentant du service a même eu des mots très durs à leur encontre lors d’une réunion en début de semaine : « Leurs valeurs chutent comme des yoyos, elles sont inutiles et instables. Et même si les entreprises crypto parviennent à les stabiliser, cela ne reste rien d’autre qu’un panier de devises. »

Cette vision est cependant jugée étroite par la crypto-communauté. Si les cryptos subissent en effet une volatilité importante (bien que le Bitcoin (BTC) affiche une certaine stabilité depuis quelques semaines), elles ne se résument pas à des devises. Comme le rappelle FxStreet, des altcoins d’ampleur comme Ripple (XRP) proposent des systèmes de paiement presque instantanés, à une fraction du coût associé aux transferts SWIFT.

Mais ici, comme ailleurs, se pose la question de l’adoption. Elle n’est bien sûr pas souhaitable pour SWIFT, et c’est l’écueil le plus important auquel se heurte l’ensemble des monnaies virtuelles. Le service a quand même reconnu que le futur stablecoin de Facebook pourrait avoir une influence marquée sur la finance mondiale. Il aurait selon lui « le potentiel d’affecter les paiements sur le court terme ».

SWIFT a-t-il trop confiance en sa pérennité, juché sur son piédestal qui domine encore aisément les alternatives de paiements internationaux ? On ne le saura que si les cryptodevises parviennent à sérieusement le menacer.

 

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s'est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu'elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar