Union européenne : nouvelle proposition pour l’élaboration d’un e-euro

Union européenne e-euro

 

Un document de l’Union européenne (UE) indique que la Banque centrale européenne (BCE) considère la création d’une monnaie virtuelle publique de type “e-euro”, comme le rapporte Reuters le 5 novembre. Le projet, qui sera examiné cette semaine, pourrait également permettre d’esquisser des réglementations communes pour les États membres.

 

Réguler les cryptodevises de manière commune

La proposition incite l’Union européenne à adopter des régulations claires pour mieux encadrer le domaine des crypto-actifs. Elle suggère d’interdire purement et simplement les projets jugés trop « dangereux ». Libra est certainement placée dans cette catégorie, quand on sait que la France comme l’Allemagne ont toutes deux expliqué en septembre que le « Facebook coin » ne passerait pas par leurs territoires.

Le document pourrait être approuvé d’ici au mois de décembre, et sera soumis à discussion vendredi prochain. S’il est adopté, il s’agirait d’une des premières initiatives communes de l’UE en ce qui concerne la réglementation des cryptos. Jusque là, les approches des différents pays qui la composent étaient en effet assez hétéroclites.

 

Vers un e-euro pour l’Union européenne ?

Le texte évoque également les stablecoins, en particulier la création d’un possible e-euro adossé à la monnaie commune : « La BCE et les autres banques centrales de l’UE pourraient explorer utilement les opportunités et difficultés en ce qui concerne l’émission de monnaies numériques de la part des banques centrales, y compris en considérant les étapes concrètes qui pourraient y conduire. » Cette monnaie unique virtuelle et centralisée pourrait être déposée directement auprès de la BCE, sans avoir à utiliser de compte bancaire ou d’intermédiaire.

L’idée est en tout cas de réguler rapidement, face à une Libra qui continue d’inquiéter l’Union, malgré un certain ralentissement du projet ces derniers temps. Markus Ferber, un conservateur allemand, explique ainsi : « La Commission a été bien trop complaisante sur la question. Avec la menace de Libra à l’horizon, il est temps d’agir ».

 

Ce n’est en tout cas pas la première fois que le sujet d’un « e-euro » est évoqué. Le ministre des Finances français Bruno Le Maire a ainsi plusieurs fois confirmé son intérêt pour un projet de crypto-monnaie « publique ». C’est également le cas de son homologue allemand Olaf Scholz, qui souhaite la création d’un e-euro au niveau européen. Les discussions à venir vendredi devraient permettre de déterminer si cela est possible. Et au-delà de Libra, les politiques pourraient faire face à une opposition peut-être moins attendue : celle des banques, qui ne devraient pas voir d’un bon œil un système qui supprime les intermédiaires.

 

RECEVEZ UN RÉCAPITULATIF DE L'ACTUALITÉ CRYPTO CHAQUE DIMANCHE

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s'est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu'elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar