La société Block.one, à l'origine de la plateforme EOS.IO (EOS) a dévoilé le 26 mars qu'elle avait investi 150 millions de dollars dans Voice, son réseau social alimenté par une blockchain.

 

Voice prend son indépendance

L'objectif pour Block.one avec cet investissement colossal est de lancer le fonctionnement indépendant de Voice.

Décrit comme un réseau social de nouvelle génération, ce dernier vise à remédier à de nombreuses failles du monde des réseaux sociaux d'aujourd'hui, notamment la propriété des données, les fake news et la manipulation des publications par des robots.

Avec Voice qui s'apprête à changer fondamentalement le fonctionnement des plateformes médiatiques, le moment était venu pour Block.one de passer les rênes à Salah Zalatimo (PDG de Voice) et de permettre à Voice de se développer sous sa direction pour créer une expérience vraiment unique pour les créateurs de contenu du monde entier , a déclaré Brendan Blumer, PDG de Block.one.

Sous la direction de Salah Zalatimo, Voice fonctionnera comme une entreprise distincte et déploiera les 150 millions de dollars de capital pour étendre ses activités et renforcer la main-d'œuvre de l'entreprise.

Selon Zalatimo, nous avons été témoins d'une profonde perte de confiance dans les sites de médias sociaux en raison de leur utilisation opaque de données personnelles et des règles capricieuses de réglementation des contenus :

Si vous devez engager des armées de personnes pour supprimer des contenus dérangeants, alors il y a quelque chose qui ne va pas du tout avec la plateforme. Voice veut combler les divisions et rétablir la confiance dans nos plateformes médiatiques en promouvant l'authenticité, la transparence et l'humanité dans notre communauté.

👉 Pour en savoir plus : Block.one annonce le lancement de la version bêta de Voice.

 

Block.one mise tout sur Voice

Block.One avait déjà dépensé environ 150 millions de dollars l'année dernière pour mettre sur pied ce nouveau réseau social. En plus de ces 300 millions de dollars utilisés pour développer la plateforme, Block.one a également dépensé 30 millions de dollars simplement pour l'achat du nom de domaine « Voice.com ».

Pour justifier ces investissements conséquents qui n'en finissent plus, Block.one estime que Voice pourrait devenir le réseau social demain grâce notamment à une vérification poussée de l'identité de ses utilisateurs :

Voice est véritablement un marché de contenu où l'utilisateur a le contrôle du type de contenu qui est mis en avant, et où les membres de la communauté n'ont pas de raison d'avoir tort. En concevant une plateforme où chaque utilisateur a subi des processus de KYC et où de véritables identités sont attachées au contenu original partagé, nous donnons aux utilisateurs les moyens de se tenir mutuellement responsables.

En ce qui concerne l'aspect blockchain, tous les utilisateurs recevront quotidiennement des Voice Tokens qui pourront être utilisés pour promouvoir les publications d'autres utilisateurs.

Cependant, Voice, ne sera pas initialement alimenté par la blockchain de l’EOS. Block.one a justifié cette décision par la congestion possible du réseau après le lancement.

👉 Pour en savoir plus : le réseau social Voice ne sera pas lancé sur la blockchain de l’EOS.

 

Avec de tels fonds engagés pour son développement, on espère que Voice arrivera effectivement à proposer une alternative efficace à ce qu'il se fait aujourd'hui en termes de réseau social.

Toutefois, pour s'assurer un succès parmi les géants de ce secteur, Voice devra non seulement attirer la communauté crypto, mais également un public plus large n'étant pas familier avec le secteur.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments