Block.one, la société mère d'EOS.IO (EOS), a annoncé la date de lancement de la première version publique de son réseau social Voice. La société prévoit l'arrivée de la version bêta de Voice pour le 14 février 2020. Le communiqué intitulé « The Road to Beta » a été publié le 5 décembre.

 

Des particularités intéressantes

L'annonce mentionne également que des dizaines de milliers d'utilisateurs se seraient déjà inscrits au cours des derniers mois. La société a toutefois précisé que l'initiative est toujours en proie à l'incertitude réglementaire et qu'elle travaille toujours avec les organismes de réglementation pour assurer sa conformité.

Dévoilé pour la première fois en juin dernier, Voice cherchera à se différencier du reste des autres réseaux sociaux, notamment en s'appuyant sur EOS et la blockchain. L'annonce définit le réseau social comme suit :

Voice : un réseau social alimenté par une blockchain qui redirige la formule en faveur des utilisateurs, en supprimant les algorithmes cachés, en éliminant les ventes de données opaques et unilatérales et en remettant la valeur entre les mains des utilisateurs sous la forme de Voice Token.

Le communiqué ajoute que les Voice Tokens seront acquis par le fait que les utilisateurs soient « eux-mêmes et expriment leurs voix ». Ces Voice Tokens possèdent ce qu'ils qualifient de l'« utilité de l'attention » et peuvent être utilisés pour valoriser le contenu de différentes manières au sein de l'écosystème.

Les Voice Tokens peuvent être dépensés sur des éléments de contenu spécifiques pour augmenter leur visibilité. Une quantité égale de Voice Tokens seront gagnés chaque jour et la quantité reçue pourra être augmentée en créant du contenu que les autres personnes consomment et apprécient. Dans un premier temps, les utilisateurs pourront également utiliser leurs tokens pour acheter de l'espace en dessous d'un contenu publié par un autre utilisateur.

Une nouvelle page très complète de FAQ a également été mise en ligne sur le site Web officiel de Voice. Celle-ci révèle les orientations du projet et c'est la première fois qu'autant d'informations à propos du réseau social sont rendues publiques.

 

Se démarquer des autres réseaux sociaux

Voice utilisera un système d'authentification poussé pour s'assurer que chaque compte sur la plateforme est lié à une personne réelle, évitant ainsi le problème des faux comptes, des bots, des fake news et des propos haineux. La notion d'anonymat ne sera donc pas incluse au sein de Voice, contrairement à la majorité de ses principaux concurrents.

À la question : « Est-ce que tous les utilisateurs de Voice seront tenus de vérifier leur identité ? », Block.one répond :

Pour toute autre chose que la consommation de contenu, oui. L'authenticité est fondamentale pour harmoniser les médias sociaux, et la vérification de l'identité garantira que chaque compte appartient à une personne réelle. L'identité vérifiée aide à éliminer les bots, les fake news et les autres expériences négatives des plateformes sociales existantes causées par des acteurs malveillants qui se cachent derrière l'anonymat et les intérêts commerciaux, et permet un engagement conforme à un niveau plus profond avec l'économie tokenisée.

 

Plus tôt cette année, Block.one a dépensé l'importante somme de 30 millions de dollars pour faire l'acquisition du nom de domaine Voice.com dans le but de faire connaître sa marque. Selon Block.one, la société est activement impliquée dans plusieurs discussions juridiques avec les régulateurs pour s'assurer que leur réseau soit en conformité et librement rendue accessible au public. Ce point important devra en effet être résolu par Block.one pour s'assurer que le déploiement de Voice se déroule sans accrocs.

Si jamais vous souhaitez tester le réseau social lorsqu'il sera lancé en version bêta, il est encore possible de vous inscrire en vous rendant sur cette page.

 

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments