L’entreprise de mining de crypto-monnaies Bitmain poursuit en justice trois de ses anciens employés, selon les informations rassemblées par Coindesk. Ils auraient lancé une entreprise de pool mining concurrente à Bitmain, en violation de leur clause de non-concurrence.

 

Un géant du mining de cryptodevises

Bitmain est surtout connu pour la vente d’Asic Miners, ces machines permettant de miner du Bitcoin (BTC) et d’autres crypto-monnaies. On le sait moins, mais l’entreprise chinoise tire aussi des profits de la gestion de pools de mining. C’est notamment le cas de BTC.com, le plus gros pool de mining au monde. Le chiffre d’affaires dégagé par l’entreprise pour cette activité reste moins élevé, mais il est important. 43.2 millions de dollars ont ainsi été gagnés au cours de l’année 2018 selon les informations de Coindesk. Pour comparaison, les ventes d’Asic Miners ont quant à elle représenté 2.7 milliards de dollars. Bitmain estime que ses anciens employés nuiraient aux affaires de BTC.com, en venant concurrencer directement leur pool de mining principal.

 

Pourquoi Bitmain poursuit en justice ses ex-employés

Selon les informations dont on dispose, les anciens employés de Bitmain auraient quitté l’entreprise en 2017. Ils auraient ensuite créé un pool de mining concurrent de BTC.com : Poolin. Aujourd’hui, ce dernier figure à la 7e place du classement des plus grands pools en termes de hashrate. Un succès qu’on imagine dû à l’expérience des trois hommes dans le domaine. Seul hic, les contrats que ces derniers avaient signés avec Bitmain incluaient une clause de non-concurrence. Autrement dit, il leur était interdit de fonder un projet similaire après leur départ de l’entreprise.

Bitmain a choisi de demander 4.3 millions de dollars de dommages et intérêts de la part de ses ex-employés. Mais ces derniers ont préparé leur défense. Selon eux, la clause de non-concurrence n’avait plus lieu d’être. Bitmain ne les auraient pas indemnisés dans le mois qui a suivi leur départ, une condition sine qua non pour appliquer cette clause selon eux. Sans indemnisation à la date prévue, ils se sont effectivement considérés comme libres de fonder une entreprise concurrente. C’est cette interprétation qui va être disputée prochainement au tribunal.

 

L’entreprise Bitmain avait déjà poursuivi un des ses anciens employés en 2017, pour des raisons similaires. Mais à l'époque, elle avait échoué à avoir gain de cause. Cette nouvelle intervient en tout cas dans un contexte très favorable pour le mining de Bitcoin, qui est redevenu profitable selon les données listées par Coinshare.

 

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments