Pourquoi est-il difficile de mesurer les ETH en circulation ?

Il faut dire que le débat sur les ETH en circulation n’est pas récent : il a fait couler beaucoup d’encre depuis les débuts du réseau Ethereum en 2015. Le réseau de paiement se distingue du Bitcoin et d’une grande partie des autres altcoins car il ne dispose pas de limite en ce qui concerne l’émission de pièces. De nouveaux coins continuent d’être ajoutés au réseau au fur et à mesure de son fonctionnement.

Le problème, c’est qu’il est très difficile d’avoir des données précises sur le nombre d’ETH en circulation. Comme l’a expliqué l’utilisateur Twitter User Agent, les chiffres varient en fonction de l’explorateur utilisé :

« Blockchair (à gauche) est proche d’Etherscan, mais cela ne correspond pas non plus. Et ce qui est drôle, c’est que ça change quand on rafraîchit la page. »

Découvrez l'ETH sur Binance »

 

Une des raisons de ce flou artistique, c’est qu’il reste très difficile de synchroniser un full-node Ethereum, et donc d’avoir des données précises sur le réseau. Comme l’explique Cryptodidacte dans un thread dédié, cela pose un problème de taille :


Les Bitcoiners à l’assaut

Les Bitcoin maximalists s’en sont donc donné à cœur joie ces derniers jours, expliquant qu’Ethereum n’est pas fiable, et qu’il devrait être possible de connaître une donnée aussi basique simplement. Au point que Vitalik Buterin a dû sortir de sa réserve et s’adresser aux critiques :

« Voici les règles pour vérifier quelles sont les récompenses. Et vous pouvez gérer un nœud pour voir que la chaîne actuelle reflète en réalité ces règles ! »

Un argumentaire qui n’a pas convaincu, puisque certains développeurs ont pointé du doigt la complexité de créer un script qui puisse permettre de connaître les ETH en circulation de manière fiable :

« Un million de sats à quiconque peut écrire et faire tourner un script avec son propre nœud ETH dans les douze prochaines heures. »

 

Le débat est donc posé ainsi : est-il nécessaire de connaître les ETH en circulation à n’importe quel moment, puisque le réseau fonctionne de manière efficace ? Peut-on considérer l’Ether comme une réserve de valeur, alors même qu’on ne sait pas combien d’ETH circulent ? Ce qui est certain, c’est que ce manque de clarté reviendra peupler les débats tant que le problème ne sera pas résolu...

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation

Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
bartzabel

Pierre Rochard est super généreux !

Mr Viress

"Peut-on considérer [ l’OR ] comme une réserve de valeur, alors même qu’on ne sait pas combien [ d’OR ] circulent ?"