L'Union des associations européennes de football (UEFA) s'est associée au fournisseur de wallet Ethereum (ETH) AlphaWallet dans le but d'émettre 20 000 billets VIP tokénisés pour l'Euro 2020. L'information a été révélée le 21 décembre par le Digital Journal lors d'une interview avec le CEO d'AlphaWallet, Victor Zhang.

 

Le début des billets 2.0

Les avantages que procurent de tels billets semblent conséquents et réels. Victor Zhang a affirmé que la mise en place de billets tokénisés permettra de réduire le prix des billets, mais cela ne s'arrête pas là. Il énumère :

Plus de faux billets, plus de papier, plus besoin de s'enfermer dans une seule plateforme, choisissez les fournisseurs de services que vous voulez, l'achat de billets est possible à tout moment, l'ensemble du processus de circulation des billets peut être surveillé et contrôlé, plus de processus métier et technique compliqués pour intégrer des services tiers...

Un utilisateur pourra également accéder aux services des partenaires officiels de l'UEFA pour bénéficier de réductions sur l'hébergement, les vols, les assurances, les transports et tout autre service sans avoir à ouvrir un compte pour chaque service et passer par un long processus pour vérifier qu'il détient réellement un billet.

Victor Zhang a également ajouté que cela permettra également la création d'un nouveau marché libre, ouvert et réglementé :

Libre signifie moins de fractions ; ouvert signifie ouvert à tous ceux qui veulent y participer ; réglementé signifie que les règles sont définies à l'aide de smart-contracts.

Pour mener à bien ce projet, AlphaWallet utilise la norme ERC-875 qui permet de créer des tokens non fongibles. Cette norme a été choisie par l'entreprise, car les tokens sont stockés des ensembles et peuvent être transférés en plusieurs lots en spécifiant l'index du token. Cela permet de réaliser des économies sur les frais de transactions et de réduire la charge des transactions sur le réseau, car il est possible de déplacer plusieurs tokens avec une seule en même transaction.

 

Des intérêts notables

En effet, l'UEFA pourra également mettre au point des smart-contracts liés aux billets tokénisés pour limiter et réglementer la revente. Par exemple, un organisateur peut créer des règles pour des billets qui ne pourront pas être revendus plus de 5 fois et dont le prix de revente ne pourra pas dépasser un certain montant afin de limiter les abus. Les possibilités de personnalisation sont infinies et peuvent réellement changer la face du marché secondaire des billets d'événements.

Avec le support de la vérification d'identité d'un possesseur de billet tokénisé, le wallet de chaque utilisateur est relié à sa véritable identité. Cela permet notamment d'éviter le transfert de billets par le transfert de la clé privée et de définir des règles encore plus poussées pour les smart-contracts.

Ce cas d'usage de la blockchain a un potentiel conséquent et pourrait s'étendre à d'autres organisations sportives dans le futur, notamment celles du basket déjà particulière friande de cette technologie. En 2019 seulement, ce sont 941 400 000 billets numériques qui ont été émis dans le monde, un marché qui pourrait être conquis par la tokenisation. Victor Zhang conclut :

Bien que la technologie ne soit pas encore prête pour une tokenisation complète de l'économie mondiale, elle est proche. Il y a des centaines de morceaux manquants qui doivent être développés pour que la pleine tokenisation ait lieu.

 

AlphaWallet a déjà testé ce nouveau système de billets tokénisés lors de la dernière Coupe du Monde de la FIFA en Russie, en 2018. L'entreprise avait alors tenté de résoudre les problèmes de fraude, de blanchiment d'argent et de manque de réglementation sur le marché secondaire. Ce nouveau partenariat avec une autre organisation de renommée internationale permettra à AlphaWallet d'expérimenter ses avancées et de prouver l'intérêt que la blockchain peut avoir pour la vente de billets.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments