Le réseau de paiement Zcash (ZEC) a choisi de faire un don à une équipe de développement d’un service de messagerie anonyme, comme l’explique un communiqué publié hier.

 

Zcash soutient une messagerie anonyme

La solution de messagerie développée s’appelle Cwtch (à prononcer comme « Keutch »). Il s’agit d’un mot gallois qui est défini comme « un câlin qui crée un espace sécurisé ». Le but du projet est de créer « une infrastructure décentralisée basée sur des applications de communication résistantes aux métadonnées ». Elle est basée sur le protocole Ricochet, un logiciel libre de messagerie instantanée et sans métadonnées. Pour l’instant, Cwtch a développé un prototype d’appli de messagerie instantanée, qui est en train d’être testé. Il est cependant prévu que la plateforme propose d’autres applications dans le futur.

 

Cwtch et Zcash débutent leur partenariat

Comme l’explique le communiqué, ce rapprochement entre Zcash et Cwtch est le début d’un partenariat. La plateforme de messagerie souhaite en effet intégrer une économie des tokens à ses services, afin d’« inciter plus fortement les utilisateurs à faire fonctionner l’infrastructure agnostique, tout en maintenant l’anonymat pour les paires et les serveurs. » Le projet explore des options qui pourraient permettre aux serveurs utilisés d’être dédommagés en tokens, afin de couvrir les coûts d’hébergement.

Le choix du Zcash est évident selon le communiqué : « grâce aux propriétés du Zcash, qui préservent la vie privée, cela peut être fait d’une manière qui ne compromette pas la résistance aux métadonnées, qui reste le but de Cwtch. » L’utilisation d’une crypto-monnaie permettra également au projet de prendre de l’ampleur selon les développeurs : « Nous espérons mitiger un des freins majeurs des réseaux similaires à Cwtch (ou des fournisseurs de services anonymes en général) : les limitations de scalabilité qui leur sont inhérentes. En fournissant des avenues multiples pour compenser les personnes qui hébergent des services anonymes, nous souhaitons étaler le fardeau et augmenter la robustesse et la fiabilité [du système]. »

Open Privacy explique également que le projet pourrait être ouvert à d’autres altcoins, à condition qu’ils aient des propriétés similaires à celles du Zcash. Cela afin de combattre la « censure financière ».

La protection de la vie privée et l’anonymat sont en tout cas dans tous les débats en cette fin d’année. À mesure que les régulations se dessinent au niveau mondial, les exchanges se retrouvent obligés de divulguer des informations sur leurs clients. Cela donne un coup de projecteur aux solutions comme Zcash, qui visent à protéger l’anonymat de leurs utilisateurs.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments