Révélé par le maire de Konya, Uğur İbrahim Altay, lors d'un congrès local sur les smart-cities à Ankara le 16 janvier, la ville turque souhaite développer sa propre cryptomonnaie locale, le « City Coin ».

 

Créer un écosystème autour de la blockchain

Ali Osman Çıbıkdiken, directeur de la Konya Science and Technology Valley, a déclaré à Cointelegraph que cette cryptomonnaie est destinée à contribuer à la mise en place d'un écosystème local autour de la blockchain :

La cryptomonnaie que nous sommes en train de développer sera utilisée dans les programmes d'aide sociale, les activités des collectivités locales, les transports publics et les services environnementaux. Le projet sera également accompagné du développement d'un système de paiement permettant d'utiliser la cryptomonnaie dans de nombreux services municipaux.

La ville a pour objectif de lancer un prototype de sa cryptomonnaie auprès de sa population dans un délai de 6 mois et de procéder à son lancement opérationnel dans un délai d'un an.

Avec ses 2,4 millions d'habitants, la ville de Konya pourrait être en mesure de tester ce projet auprès d'une population conséquente et probablement encourager d'autres villes à en faire autant.

Dans le cas où cette initiative s'avérait être un succès, cela signifierait que Konya serait parmi les seules villes au monde à posséder sa propre cryptomonnaie locale.

Cependant, peu de détails sur ce « City Coin » de Konya sont pour le moment disponible. De plus amples informations seront fournies lors d'un autre événement sur les smart-cities qui aura lieu au mois d'octobre.

👉 À lire sur le même sujet : Une région touristique du Japon lance sa cryptomonnaie locale.

 

Un environnement propice

La ville de Konya se place parmi les plus compétitives du pays en matière de progrès technologique. Selon sa Chambre de commerce, la ville mène plusieurs projets novateurs visant à faciliter et à améliorer la vie de ses citoyens.

Second paramètre plutôt primordial pour le projet de la ville turque, le gouvernement turc semble favorable aux cryptomonnaies et aux potentielles applications de la blockchain. Une situation qui pourrait fortement jouer en la faveur du succès du projet.

La Turquie est également la terre d'accueil de la Blockchain Turkey Platform, une organisation à but non lucratif et indépendante qui vise à favoriser le développement de l'écosystème de la blockchain en Turquie.

👉 À lire sur le même sujet : Huobi rejoint l'organisation indépendante Blockchain Turkey Platform (BCTR).

 

Ce projet de cryptomonnaie locale, s'il l'on prend en compte tous les paramètres que l'on connait aujourd'hui, a toutes les chances de son côté pour réussir. Avec son nombre d'habitants non négligeable, la ville de Konya pourrait devenir l'un des plus grands laboratoires pour l'essai d'une cryptomonnaie de ce type.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments