L'exchange Huobi est devenu le plus récent membre de la Blockchain Turkey Platform (BCTR) pour collaborer avec les entités locales sur les initiatives autour de la blockchain. L'information a été rapportée par Cointelegraph Turkey le 15 janvier.

 

Développer l’écosystème local

Fondée en 2018, la Blockchain Turkey Platform est une organisation à but non lucratif et indépendante qui vise à favoriser l'écosystème de la blockchain en Turquie. Huobi rejoint donc les rangs de ses membres platine et devient le premier exchange international à se joindre à l'organisation.

La mission de la BCTR est d'établir un véritable réseau communautaire grâce à une collaboration locale et internationale avec des organismes du secteur public, des universités, des académies et toute autre entreprise privée du secteur.

Alphan Gogus, le directeur général de Huobi Turquie, souhaiterait également que tout l'écosystème de Huobi coopère avec l'organisation, Huobi University, Huobi Research et Huobi Capital. Il a ajouté :

Huobi soutient la croissance des écosystèmes crypto et blockchain à l'échelle mondiale. La Turquie a le potentiel pour devenir un pionnier de la technologie de la blockchain, tant au niveau régional que mondial. En rejoignant la Blockchain Turkey Platform, qui encourage les efforts locaux dans une approche transversale, nous souhaitons échanger notre expertise et nos connaissances globales avec des acteurs locaux clés afin de stimuler l'écosystème de la blockchain.

Parmi ses autres membres platine figurent la compagnie aérienne nationale Turkish Airlines, le principal opérateur mobile local Turkcell, la banque TEB en partie détenue par BNP Paribas et bien d'autres. Dans les rangs de ses membres or figurent également IBM, Deloitte, Microsoft et MasterCard.

 

Un marché prometteur

Le gouvernement turc semble favorable aux cryptomonnaies et aux potentielles applications de la blockchain et cela pourrait fortement jouer en la faveur de Huobi dans un futur proche.

Il y a quelques semaines, la banque Takasbank (Banque Turque de Compensation, de Règlement et de Garde de Titres d'Istanbul) a déployé un système basé sur une blockchain baptisé BiGA Digital Gold qui peut être utilisé pour émettre, récupérer et transférer de l'or numérisé.

La Turquie connait une croissance constante en matière de projets blockchain après que le gouvernement ait annoncé son intention de créer une infrastructure blockchain nationale. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a même confirmé que son gouvernement terminerait les tests de sa « Lire numérique » basée sur la blockchain en 2020.

👉 Lisez notre article pour en savoir plus sur la plateforme BiGA Digital Gold.

 

L'arrivée de Huobi dans les rangs de la BCTR pourrait lui permettre de se faire une place de choix pour les projets locaux et pourrait s'avérer être une décision fortement fructueuse. De plus, les entreprises et projets turcs s'offrent maintenant, théoriquement, l'accès à une plateforme internationale qui se classe parmi les leaders de son marché.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments