À Verneuil, une consultation blockchain pour décider d’une construction

Comme l’a expliqué le maire de Verneuil sur son compte Twitter, la consultation blockchain aura lieu jusqu’au 8 octobre prochain. Les participants peuvent voter directement en ligne, ou bien se rendre dans des bureaux de vote. Le choix portera sur la construction d’un nouvel axe routier, qui permettrait de contourner la route départementale RD154.

Tout habitant des communes de Chapet, Vernouillet et de Verneuil-sur-Seine peut donc s’inscrire sur le site, en présentant une pièce d’identité ainsi qu’un justificatif de domicile. Le site a été développé par la startup locale Avosvotes.

C’est la première fois que la blockchain Tezos est utilisée pour une consultation citoyenne. Elle permet d’envoyer aux participants des « preuves de vote », sous la forme de certificats. Florian Ribière, PDG de Avosvotes, explique ainsi :

« Les preuves de vote décentralisées et sécurisées sur la blockchain issue de la recherche française Tezos permettront de garantir la sincérité du scrutin. Le vote sera ainsi 100% sécurisé et chaque votant pourra vérifier que son vote a bien été pris en compte lors du dépouillement numérique ».

👉 Lisez notre guide : Comment voter avec la blockchain ?

La sécurité de la consultation blockchain en question

Le PDG de l’écosystème Ark, François-Xavier Thoorens, s’est penché sur l’application de vote d’Avosvotes dans une longue analyse. Et il a noté plusieurs points. Il est notamment possible de consulter le nombre de votes en temps réel, mais aussi de récupérer la liste des votes.

En se penchant sur la solution blockchain en particulier, Thoorens note également qu’il est possible de connaître le résultat des votes, qui sont dénombrés :

Il relève aussi des transactions non valides, qui sont bloquées dans le mempool. Autre point saillant, et pas des moindres, un tracker Google associe l’adresse IP de l’utilisateur à son vote :

 

Si l’on peut saluer l’initiative de la mairie de Verneuil, qui montre son ouverture à la blockchain par cette consultation, la solution nécessite donc encore d'être peaufinée.

Plusieurs exemples nous ont montré ces derniers mois que si les institutions s’ouvrent à la blockchain, elles ne gèrent pas assez bien la sécurité des applications de vote qu’elles construisent. Cela a notamment été le cas du vote blockchain en Russie, qui a fait fuiter des informations sensibles sur les utilisateurs.

👉 A lire également : Le vote blockchain sera largement proposé pour les législatives russes

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Quentin Beranger

Hello, Je suis le développeur de l'application, Je voulais juste dire que ce Monsieur fais ses propres hypothèses et déforme un peu les propos (c'est la vie on ne peut pas plaire a tout le monde ^^) Pour ce qui concerne le traceur google analytics, c'est une surprise d'en apprendre que j'en avais ajouté. Ces derniers temps, c'est le rush mais je ne me souviens pas d'un somnambulisme, qui m'aurait poussé à en ajouter un 😮 Il est allé pour prendre ce screen (surpraiiise) sur le site vitrine qui est un wordpress en landing page, et non sur les plateformes… Read more »

Gink

"on est une jeune équipe de quelques personnes qui venons de se lancer, on est vraiment à l'écoute pour améliorer les choses, que ce soit dans la conception, sécurité".
Donc vous avez mis en production une application de vote citoyen, qui exige le plus haut niveau de sécurité, tout en ayant une expérience junior et en n'étant pas expert en architecture et sécurité.
Je rage car ce projet dessert totalement la cause de la blockchain et la crédibilité de son écosystème.

SensCommun

A noter que Mr Aufrechter, maire de Verneuil, est aussi le patron de Havas Blockchain, qui a pour client... Tezos !

Mme Michu

Absolument, il me semble même que c'est son client principal. Au pire, un de ses principaux.
Conflit d'intérêt, argent public... Ouh, pas joli joli.